Vendredi 20 septembre 2019

Les deux commissaires russes reconnus coupables mais échappent à la prison

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2010 - 275 mots

MOSCOU (RUSSIE) [15.07.10] – Les deux commissaires russes jugés pour blasphème pour l’organisation d’une exposition d’art contemporain considérée comme insultante par l’Eglise orthodoxe, ont été reconnus coupables d’incitation à la haine, sans peine de prison. Les deux accusés ont fait appel du verdict.

Après deux ans de procès, le verdict est tombé. Youri Samadourov, 58 ans, et Andreï Erofeev, 54 ans, les deux commissaires accusés de blasphème pour l’organisation d’une exposition d’art contemporain qui avait irrité certains membres de l’Eglise orthodoxe russe ont été reconnus coupables « d’incitation à la haine » par un tribunal de Moscou et condamnés à une amende d’un montant total de 9 000 euros – respectivement 5 100 euros et 3 900 euros d’amende. Ils échappent aux trois ans de prison requis par le parquet.

Le tribunal a estimé que les deux commissaires « ont commis un acte visant à attiser la haine » avec une « intention criminelle » a précisé l’AFP. Il a également décelé un « vocabulaire grossier » dans les œuvres présentées à l’exposition parmi lesquelles figuraient une représentation du Christ dans une affiche publicitaire pour la chaîne McDonald’s ou encore une icône de la Vierge avec du caviar.

La décision a suscité d’un côté la colère des membres des mouvements orthodoxes et de l’autre celle d’Amnesty International qui a qualifié le verdict de « honteux » et « de nouvelle atteinte à la liberté d’expression ». Selon l’organisation internationale de défense des droits de l’homme, la décision du tribunal n’a pas lieu d’être dans un « soit-disant Etat de droit ». 

Samadourov et Erofeev ont fait savoir qu’ils allaient faire appel du jugement du tribunal.

Légende photo

Cathédrale du Christ Sauveur (2009) - Moscou - Photographe Photos - Licence Creative Commons 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque