Mercredi 20 janvier 2021

Les autorités tchèques déplorent la qualité de la rénovation du pont Charles à Prague

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 novembre 2008 - 244 mots

PRAGUE (REPUBLIQUE TCHEQUE) [06.11.08] – La rénovation du Pont Charles de Prague, chef d’œuvre médiéval répertorié à l’inventaire de l’UNESCO, ne satisfait pas du tout les autorités tchèques.

Les autorités tchèques ont qualifié d’ « absolument inacceptable » la qualité de la rénovation du Pont Charles, haut lieu touristique de Prague, le 4 novembre 2008. Selon un rapport de l’inspection des monuments publié sur le site internet du ministère tchèque de la culture, la reconstruction « donne l’impression d’une imitation bon marché ». Les autorités soulignent que « la valeur esthétique et artistique irremplaçable du monument a été fondamentalement touchée ». L’inspection remarque, entre autres, la reconstruction d’une balustrade « en contradiction flagrante avec sa forme initiale » : les pierres authentiques ont été remplacées par du « grès impropre ». La mairie de Prague et son maître d’œuvre rétorquent qu’ils ont consulté « des spécialistes » pour toute la construction.

Le pont Charles, dont le début de la construction date de 1357, souffre des suites d’une mauvaise rénovation effectuée il y une trentaine d’années sous le régime communiste, en plus de l’érosion liée au temps. Les autorités municipales ont fait appel, en 2007, a une filiale tchèque du groupe Vinci pour procéder à une rénovation par étapes sur 34 mois pour un coût de 6.7 millions d’euros. Le pont ne sera ainsi pas fermé aux visiteurs pendant le chantier, qui a commencé en août 2007 et devrait s’achever courant 2010.
[Source : www.ceskenoviny.cz]

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque