Les artistes de la Biennale de Sharjah soutiennent le collectif Gulf Labor

Par Aurélie Baert · lejournaldesarts.fr

Le 28 mai 2015 - 359 mots

SHARJAH (EMIRATS ARABES UNIS) [28.05.15] - De nombreux artistes de la Biennale d’art contemporain de Sharjah ont écrit une lettre ouverte en soutien aux artistes et membres du Gulf Labor, Walid Raad et Ashok Sukumaran.

44 des 55 artistes participants à la 12e Biennale d’art contemporain de Sharjah ont signé une lettre ouverte pour soutenir les artistes et membres du Gulf Labor, Walid Raad et Ashok Sukumaran, tous deux empêchés d’entrer aux Emirats arabes unis, selon Artinfo. Après l’artiste indien, Ashok Sukumaran, le sociologue, Andrew Ross, Walid Raad est le troisième membre du collectif à être interdit d’accès sur le territoire des Emirats. Selon Gulf Labor, la seule raison pour laquelle ces trois personnes n’ont pas été autorisées à entrer est leur appartenance au collectif. Ils ont tous les trois dénoncé publiquement la situation des ouvriers travaillant sur l’île de Saadiyat.

La lettre ouverte est adressée à toutes les institutions culturelles et touristiques des Emirats arabes unis ainsi qu’au Guggenheim (New York et Abu Dhabi), au Louvre (Paris et Abu Dhabi), à l’Université de New York. Abraham Cruzvillegas, Danh Vo, Damián Ortega, Eric Baudelaire, Gary Simmons comptent parmi les artistes signataires. Ils y regrettent l’absence de Walid Raad et d’Ashok Sukumaran à la Biennale de Sharjah. Ils insistent sur leurs implications artistiques dans le Golfe, ils devaient d’ailleurs faire un discours lors de cette Biennale.

Dans un deuxième paragraphe, ils évoquent l’organisation Gulf Labor et estiment « que le travail réalisé par l’organisation d’artistes Gulf Labor est important et que la transparence et le dialogue sont essentiels pour assurer que « l’expansion des institutions culturelles mondiales comme le Guggenheim, le Louvre et l’Université de New York, se déroule de façon responsable sans exploitation de travailleurs ».

En conclusion, les signataires enjoignent les autorités des Emirats à lever les restrictions d’entrées sur le territoire pesant sur les membres du Gulf Labor, Ashok Suhumaran, Walid Raad et Andrew Ross.

Sharjah accueille La Biennale d’art contemporain éponyme. La 12e édition intitulée « Le Passé, Le Présent et Le Possible » (The Past, The Present, the Possible) rassemble plus de cinquante artistes et professionnels de la culture originaires de plus de 25 pays.

Légende photo

La ville de Sharjah aux Emirats Arabes Unis © Photo Basil D Soufi - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque