Les archives de Giorgio Vasari saisies et placées sous tutelle

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 novembre 2009

AREZZO (ITALIE) [13.11.09] – La vente polémique des archives de Giorgio Vasari a été stoppée à la suite de la mort du propriétaire, le comte Festari. Les documents ont été saisis par les impôts italiens et placés sous la tutelle du surintendant des archives de Toscane.

Nouveau rebondissement dans la vente des archives de Giorgio Vasari : des problèmes de successions ont poussé Equitalia, organisme public chargé de la collecte des impôts en Italie, à saisir les archives. Selon ANSA, celles-ci ont été placées sous la tutelle du surintendant des archives de Toscane.

Les héritiers du comte Festari, dernier propriétaire des Archives Vasari, ne pourront pas vendre, du moins pas tout de suite, les archives de l’historien et artiste. Des dettes les empêchent apparemment de régler la succession. Les impôts italiens ont donc saisi les documents, et les autorités mènent une enquête sur la vente.
En attendant, Diana Toccafondi, surintendante des archives de Toscane, a obtenu la tutelle légale de l’ensemble des archives.

Mais le maire d’Arezzo, où se trouve la Casa Vasari et ses archives, n’est pas rassuré pour autant. Il doit rencontrer d’ici peu le ministre de la Culture Sandro Bondi pour discuter des moyens de sécuriser les documents, et si possible, les racheter aux héritiers.

D’après le quotidien Arezzo Notizie, il veut également enquêter sur la manière dont les archives ont fini dans les mains de la famille Festari, alors que tout l’héritage de Giorgio Vasari a été légué à une confrérie religieuse d’Arezzo.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque