L’équitation de tradition française nouvellement inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 novembre 2011 - 327 mots

BALI (INDONESIE) [29.11.11] – En novembre 2011, le Comité de sauvegarde de l’Unesco se réunissait sur l’île indonésienne de Bali afin de sélectionner les nouveaux inscrits sur la « liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ». Celle-ci recensait déjà 213 traditions du monde entier. L’équitation « de tradition française » vient désormais s’y ajouter.

L’équitation « de tradition française » a été inscrite, le 27 novembre 2011, sur la « liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité », aux côtés de 14 autres éléments culturels internationaux, tels que le chant portugais Fado et la musique mexicaine Mariachi. La veille, le comité de sauvegarde de l’Unesco y avait déjà inscrit le théâtre d’ombres chinoises ainsi que le répertoire du rituel des classes d’âge de Louvain. Le lendemain, le nombre des nouveaux inscrits était porté à 19 avec la marche sur corde raide sud-coréenne et un plat cérémoniel traditionnel turc, entre autres.

En 2010, l’Unesco avait inscrit sur cette liste 47 nouveaux éléments, dont le « repas gastronomique français », le compagnonnage et la dentelle au point d’Alençon. Le nombre d’inscrits était alors passé à 213. Dorénavant, la liste « représentative » compte 232 traditions. La réunion du Comité, qui a débuté le 22 novembre, ne s’achèvera cependant que le 29.

Parmi les 49 candidatures internationales présentées en 2011 figurait également la porcelaine de Limoges. Mais, ce dossier porté par les autorités françaises a, une nouvelle fois, été reporté. La ville de Limoges explique qu’un complément d’information complexe lui aurait été demandé par l’Unesco et qu’elle se serait montrée dans l’impossibilité de le lui fournir dans les délais impartis. Toutefois, selon l’AFP, cette proposition d’inscription avait reçu un avis préalable défavorable de la part des experts du comité. En 2010, cette candidature avait été écartée une première fois. Elle devrait être représentée en 2012 pour la troisième année consécutive.

Contrairement à la « liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente », qui ne regroupe que 27 traditions « menacées de disparition », la liste « représentative » ne comporte pas de caractère d’urgence.

Légende photo

L'équitation de tradition française, représentée ici par les cavaliers du Cadre noir de Saumur (49), fait désormais partie de la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité - © photo - 2000 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque