Mercredi 13 novembre 2019

L’électricien de Picasso inculpé

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juin 2011 - 325 mots

NICE [15.06.11] – A l’automne dernier, les 271 œuvres de Picasso détenues par les Le Guennec avaient éveillé de nombreux soupçons. Quelques jours avant le début de l’été, les suspects viennent d’être inculpés.

En novembre 2010, Libération révélait que Pierre Le Guennec, ancien électricien de Pablo Picasso, se trouvait en possession de 271 œuvres inédites de l’artiste. Récemment, Le Monde a révélé la mise en examen de ce dernier. Pierre Le Guennec et sa femme ont été inculpés pour recel par le juge d’instruction Catherine Bonnici.

Lorsque les époux Le Guennec s’étaient adressés à la Picasso Administration afin d’obtenir des certificats d’authenticité pour les œuvres concernées, ils avaient prétendu les avoir reçues en cadeau du maître espagnol et de sa dernière épouse, quarante ans auparavant. A cette époque, Pierre Le Guennec effectuait des travaux au mas Notre-Dame de Vie, où résidait Picasso à Mougins. Alertés par le caractère fantaisiste de ce prétendu don, les héritiers de Picasso avaient porté plainte contre X. Le parquet de Grasse avait alors ouvert une information judiciaire pour recel. Et les œuvres avaient été saisies par l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels.

Depuis, les informations communiquées par la directrice juridique de la Picasso Administration, Claudia Andrieu, ont révélé l’existence de contradictions, lesquelles accréditent la thèse du vol. Certains documents attestent notamment de ce que les œuvres incriminées n’étaient pas toutes à Notre-Dame de Vie au moment des faits. Durant cette période, une partie de celles-ci avaient été inventoriées à Cannes, dans une autre villa de Picasso. De plus, les oeuvres ne sont ni signées ni datées. Or, après son installation sur la Côte d’Azur en 1946, l’artiste n’offrait que des œuvres récentes qu’il datait et signait.

Un dernier document prouve que Jacqueline, la dernière épouse de Picasso, aurait donné à Pierre Le Guennec 540 000 francs, en 1983, soit quelques années seulement après lui avoir fait cadeau des 271 œuvres, aujourd’hui estimées à 80 millions d’euros.

Légende photo

Pablo Picasso, 1962 - Source Wikimedia 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque