Lundi 10 décembre 2018

L’église d’Auvers peinte par Vincent Van Gogh sera rénovée en 2017

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 31 janvier 2017 - 258 mots

AUVERS-SUR-OISE (VAL D’OISE) [31.01.17] – Lancée l’été dernier par la fondation du patrimoine, la souscription publique pour la rénovation de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption d’Auvers, rendue célèbre par la toile de Vincent Van Gogh, a récolté près de 58 000 euros. Les travaux, dont le montant total s’élève à 600 000 euros, commenceront au mois de mai.

Auvers-sur-Oise, la petite commune au nord de Paris qui a accueilli Vincent Van Gogh durant les derniers jours de sa vie et où est enterré le peintre, se prépare à la restauration des couvertures et charpentes de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption. Cette église, représentée par Van Gogh dans un tableau aujourd’hui conservé au Musée d’Orsay, est classée depuis 1915 et appartient à la commune.

Afin de boucler un budget estimé à 600 000 euros (financé à hauteur de 20 % par la ville, de 20 % par le Conseil Départemental et de 40 % par l’Etat), la ville a laissé au soin de la Fondation du Patrimoine de récolter les 120 000 euros restants. Lancée l’été dernier, la souscription a permis de lever 56 815 euros, dont 17 500 euros du Festival d'Auvers-sur-Oise. Selon Le Parisien, les travaux commenceront au mois de mai ou juin pour une durée de 4 à 6 mois.

L’an dernier, l’Institut Van Gogh avait, en partenariat avec la ville d’Auvers-sur-Oise, lancé un appel au don pour « sauvegarder les tombes des frères Van Gogh et sécuriser le cimetière communal qui reçoit chaque année plus de 200 000 visiteurs ». La souscription est toujours ouverte.

Légendes photos

L'église Notre-Dame d'Auvers à Auvers-sur-Oise © Photo ignis - 2006 - Licence CC BY-SA 3.0 

Vincent van Gogh (1853-1890), L'église d'Auvers-sur-Oise, vue du chevet, 1890, huile sur toile, 94 x 74 cm collection Musée d'Orsay, Paris - Photo Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque