Mercredi 19 décembre 2018

L’économie de l’attention appliquée à l’espace public

Par Stéphanie Lemoine · L'ŒIL

Le 21 décembre 2017 - 146 mots

Sur les pavés la pub n’est pas un livre de street art. Et pourtant, en inventoriant les techniques de communication « non conventionnelles » déployées depuis dix ans dans l’espace public, Anne Magnien, ex-présentatrice du cultissime Culture pub, sème le doute.

De fait, les campagnes de « guérilla marketing » et d’« ambient », qu’elle présente dans Sur les pavés la pub, offrent des points communs troublants avec certaines expressions artistiques urbaines. Déployées sur le mode « alternatif » hors du cadre strict de l’affiche publicitaire, elles cumulent visibilité maximale et coût minimal, cherchent le buzz sur les réseaux sociaux en mobilisant l’humour, l’audace et l’effet de surprise - tout comme le font certains artistes urbains rompus à l’art de frapper les esprits avec peu de moyens. L’auteur signale d’ailleurs quelques porosités entre les deux champs d’expression et rappelle que le street art précède de peu le street marketing et s’y associe au besoin…

Anne Magnien,
Sur les pavés la pub,
Hoëbeke, 158 p., 25 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°708 du 1 janvier 2018, avec le titre suivant : L’économie de l’attention appliquée à l’espace public

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque