Vendredi 28 février 2020

L’école d’art de Chalon appelle l’Etat à la rescousse

Par David Robert (Correspondant à Rio de Janeiro) · lejournaldesarts.fr

Le 8 juin 2016 - 591 mots

CHALON-SUR-SAONE (SAONE-ET-LOIRE) [08.06.16] - Après plusieurs décisions de l’agglomération du Grand Chalon qu’elle juge inquiétantes, l’école Media Art Fructidor demande le soutien du ministère de la Culture.

Le 27 mai dernier, trois décisions de la direction générale des services de l’agglomération ont été notifiées à l’Ecole Media Art Fructidor (EMA) de Chalon-sur-Saône : la suppression de la classe préparatoire récemment créée (le concours devant en sélectionner les élèves a eu lieu le lendemain, 28 mai) ; l’annulation des partenariats noués avec les écoles de Dijon et Besançon ; et la diligence d’un audit interne de l’école.

Pourquoi ces mesures et pourquoi choisir ce moment ? L’école est une régie d’agglomération depuis 2009. Depuis cette date, elle entretient avec le Grand Chalon une relation difficile, notamment due au refus de la collectivité de transformer l’école en Etablissement Public de Coopération Culturelle. Le changement de majorité aux élections municipales de 2014 n’ayant rien arrangé, l’école a entrepris de multiples démarches pour compenser l’absence d’EPCC, au premier rang desquelles la création de la classe prépa et la signature de partenariats avec les écoles de Dijon et de Besançon, notamment pour acter les équivalences entre le DESMA (diplôme d’école de Chalon) et le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). Deux éléments que l’agglomération vient donc d’annuler. Enfin, en imposant un soudain audit interne à l’école, c’est sa propre gestion (puisque l’école est en régie directe) qu’elle voudrait dénoncer. L’agglomération, jointe par Le Journal des Arts, n’a pas souhaité commenter ces éléments, indiquant simplement qu’un courriel serait envoyé cette semaine aux personnels de l’école pour expliquer les décisions.

A l’école, les réactions semblent unanimes : de nombreux professeurs ont signé une lettre ouverte à Audrey Azoulay le 27 mai dernier, pour s’inquiéter de ces manœuvres en pleine période de concours, et du risque juridique créé pour les entrants en M1, dont l’équivalence est menacée. Dominique Pasqualini, le directeur de l’école, a envoyé mercredi 2 juin une lettre à Régine Hatchondo, la directrice de la création au ministère pour réclamer un audit du ministère de la culture et de la communication à même de « suppléer l’analyse interne effectuée dans une grande incompétence d’appréciation des exigences de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de la Création artistique ».

Dans un climat politique tendu, le sort de l’EMA Fructidor semble dépendre désormais des capacités de médiation du ministère de la Culture et de la Communication. Au gré des fermetures (Rueil, Perpignan) et des regroupements (Bretagne, Hear, Nord-Pas de Calais…), la réforme des EPCC continue, cinq ans après, à remodeler la carte française des écoles d’art. Reste à savoir si Chalon, en conflit avec son financeur, y figurera encore longtemps.

La réponse de l’agglomération - Publié le 9 juin à 10h15

Dans le courrier que l'agglomération a envoyé hier aux personnels de l'école, la Direction Générale des Services confirme ses trois décisions : « dans l’attente des conditions de l’audit, il a été décidé de surseoir à la création de la classe préparatoire. De la même manière et en l’absence de visibilité sur les intentions de nos partenaires institutionnels », elle demande aux instigateurs des partenariats avec Dijon et Besançon de se concentrer sur le strict minimum (complémentarité pédagogique). Enfin, la DGS précise que l'audit interne fait suite à des dysfonctionnement dans « l'organisation, le fonctionnement pédagogique et le management » de l'école, signalés « par de nombreux témoignages oraux et écrits ». Elle précise que la procédure, habituelle au sein des services de l'agglomération, ne doit pas susciter d'inquiétude particulière. De son côté, la direction et un certain nombre d'enseignants contestent la réalité de ces dysfonctionnements.

Légende photo

L'Ecole Media Art Fructidor / emafructidor.com / Photo Ema Fructidor

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque