Vendredi 23 octobre 2020

Le voleur du Codex Calixtinus condamné à 10 ans de prison en Espagne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 février 2015 - 401 mots

SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (ESPAGNE) [20.02.15] - La justice espagnole a condamné mardi 17 février à dix ans de prison l'homme qui avait dérobé le Codex Calixtinus, un manuscrit datant du XIIème siècle, dans la cathédrale de Saint-Jacques.

La sentence est tombée mardi 17 février 2015 au tribunal provincial de La Corogne : Manuel Fernandez Castiñeiras a été condamné à 10 ans de prison pour vol et blanchiment de capitaux (5 de moins que requis par le procureur). Son épouse, également inculpée, a écopé de 6 mois d’emprisonnement pour blanchiment et son fils a été relaxé. Le couple devra en outre verser une amende de 268 000 euros.

Le 4 juillet 2011, le Codex Calixtinus, un manuscrit du XIIème siècle relatif au chemin de Saint-Jacques, avait disparu de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle avant d’être retrouvé l’année suivante dans le garage de Manuel Fernandez Castiñeiras, un électricien qui avait travaillé pendant 25 ans au service de l’évêché et qui avait été licencié peu avant le vol (pour falsification de son contrat de travail).

L’électricien a donc écopé de la peine maximale pour le vol du Codex (3 ans), le tribunal soulignant « le fait aggravant de s’en prendre à un bien si important », « d’une valeur historique, culturelle, artistique et scientifique inestimable », et relevant « le comportement de l’accusé [il a conservé l’œuvre dans son garage pendant un an], qui faisait porter un risque pour l’intégrité de l’œuvre » rapporte El Pais. Manuel Fernandez Castiñeiras a en outre été condamné à 5 ans de prison pour le vol répété de plus de 2 millions d’euros au sein de la cathédrale, de l’an 2000 jusqu’à son arrestation (le 3 juillet 2012), considérant « l’importance de la somme soustraite » et les « images de la camera de sécurité le montrant en train de dérober de l’argent avec une périodicité souvent hebdomadaire ». Enfin, pour le délit de blanchiment, il est condamné à la peine de 2 ans de prison et une amende de près de 270 000 euros.

Le manuscrit enluminé composé de 5 livres, attribué au pape Calixte II, contient le texte le plus ancien du Liber Sancti Jacobi ou Livre de saint Jacques. Il réunit sermons, hymnes, miracles, textes liturgiques et récits du voyage de la dépouille mortelle de saint Jacques de Jérusalem jusqu'en Galice. Y figurent également un guide pour les pèlerins et une description de Saint-Jacques-de-Compostelle et de sa cathédrale.

Légende photo

Codex Caxtilinus ou Livre de Saint-Jacques, feuillet 162, XIIe siècle - © Photo Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque