Vendredi 22 novembre 2019

Le tableau s’assombrit pour le marchand d’art Hillel Nahmad dans l’affaire des paris illégaux

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 9 septembre 2013 - 457 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [09.09.13] – Deux inculpés s’ajoutent à la liste de ceux qui plaident coupable dans l’affaire des paris illégaux. Le marchand d’art Hillel Nahmad, mêlé à l'affaire, nie les faits qui lui sont imputés. Les inculpés abandonnent les uns après les autres le combat contre la justice devant l’évidence mise à jour par l’enquête.

Parmi les trente quatre inculpés dans cette affaire de paris illégaux et crimes organisés, la liste des personnes qui plaident coupable ne cesse de s’allonger, tandis que le marchand Hillel Nahmad nie toujours les faits qui lui sont imputés, selon le procureur en charge de l’affaire.

Ce dernier a indiqué le 4 septembre 2013 qu’Edwin Ting avait avoué sa participation à l’organisation de jeux de poker illégaux, et Justin Smith avait reconnu avoir également participé à la tenue de paris sportifs illégaux sur Internet. Ce sont les quatrième et cinquième défenseurs à changer d’attitude et plaider coupable, depuis la fin juillet 2013.

Hillel Nahmad est accusé entre autres d’avoir réalisé, par l’intermédiaire de cette entreprise de paris illégaux, des extorsions de fonds, du blanchiment d’argent à l’international, et du racket. Les autorités avaient procédé aux arrestations en avril 2013, et perquisitionné tous ses biens en raison des soupçons qui pesaient sur lui. Hillel Nahmad était déjà à ce moment soupçonné de fraude liée à la vente d’œuvres d’art.

« Le fait qu’ils plaident coupable est un grand pas pour la résolution de cette affaire » a indiqué le procureur. Devant l’évidence, les inculpés avouent leurs méfaits les uns après les autres, mettant progressivement à jour l’étendue du réseau et de ses acteurs, probablement connecté à la mafia russe.

Selon l’acte d’accusation, les documents aux mains de la justice, et les différentes déclarations des inculpés, Justin Smith aurait assisté Hillel Nahmad dans la mise en place de paris illégaux à New York pour plusieurs multimillionnaires et célébrités du pays. Ces clients misaient en ligne par l’intermédiaire de plusieurs comptes tenus sur des sites de jeux illégaux. Des dizaines de millions de dollars par an transitaient par ces comptes en ligne.

Si les obstacles à la vérité tombent au fur et à mesure des comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité, l’affaire dans ses intrications mettra du temps à être résolue. Car elle relève probablement d’un réseau mafieux vaste et dangereux. Lors d’une audience à la fin du mois d’avril 2013, un procureur avait rapproché le réseau à une affaire de meurtre. Il avait indiqué qu’une société écran à Chypre géré par l’un des inculpés, et servant à blanchir l’argent issu de ces activités illégales, avait versé 300 000 dollars à Gary Zalevsky en août 2012, un mois avant qu’il ne tue Brian Weiss par balle et ne se suicide avec la même arme.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque