Dimanche 8 décembre 2019

Le salon d’art fantastique démocratise l’art en musique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 février 2008 - 197 mots

MONT-DORE [07.02.08] – Fort de deux premiers succès, les organisateurs du salon d’art fantastique européen (Safe) se sont fixés pour objectif d’améliorer le concept artistique lors de la troisième édition.

Safe 2008

Organisé dans les termes de la station auvergnate, avec l’aide des « Héritiers de Dali », le Safe réunit chaque année « les plus grands peintres vivants de la mouvance fantastique et imaginaire », explique Roger Michel Erasmy, commissaire du salon. Un plateau suffisamment attirant pour convaincre près de 1 500 visiteurs la première année et plus de 6 000 l’année suivante. Pour sa troisième édition, le Safe exposera du 9 février au 8 mars quelque 66 toiles de treize artistes internationaux qui ont travaillé sur le thème de la musique. Dans le but de démocratiser encore un peu plus cet « incontournable événement culturel de la saison d’hiver auvergnate », une centaine de petits formats des treize artistes exposés seront également proposés à des prix beaucoup plus abordables. Une initiative qui pourrait bien séduire de nouveaux amateurs et permettre aux organisateurs d’atteindre l’objectif qu’ils se sont donnés : réconcilier le grand public avec l’art et dépasser le cap des 7 000 visiteurs.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque