Le Royaume-Uni va ratifier la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé

Par Aurélie Baert · lejournaldesarts.fr

Le 24 juin 2015 - 252 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [24.06.15] - Le Royaume-Uni va ratifier, par la loi, la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. La Convention n’avait jamais été ratifiée depuis sa signature à la Haye en 14 mai 1954.

Lundi 22 juin, John Whittingdade, secrétaire d’Etat à la Culture, a annoncé la ratification par le Royaume Uni de la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. Le Royaume-Uni avait signé cette Convention, le 30 décembre 1954, mais ne l’avait jamais ratifiée.

Neil MacGregor, le directeur du British Museum, se réjouit de cette décision au regard des dernières destructions au Moyen-Orient. Cette ratification est essentielle selon lui pour rappeler l’engagement du Royaume-Uni dans la lutte pour la préservation de l’héritage culturel de ces zones de conflits. Il a vivement conseillé au gouvernement de former une équipe d’archéologues britanniques pour intervenir sur le terrain.

John Whittingdade a également annoncé la tenue d’un sommet en septembre prochain. Ce dernier aura pour objectif d’apporter des réponses aux menaces sur les anciens sites en Irak et en Syrie, incluant le site de Palmyre. Le sommet réunira des ministres, des experts du British Museum, des membres de l’Unesco et de la Croix-Rouge. Ce sommet permettra la rédaction de la loi de ratification de la Convention.

Dans cette même optique, le gouvernement promet de mettre en place un fonds destiné à la sauvegarde du patrimoine menacé. George Osborne, Chancelier de l’Echiquier, annoncera le mois prochain le budget qui sera alloué pour ce fonds.

Légende photo

Neil MacGregor, directeur du British Museum © Photo PaweÅ‚MM - 2010 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque