Mercredi 14 novembre 2018

Le Qatar achète un tableau de Cézanne pour une somme record

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 février 2012 - 539 mots

DOHA (QATAR) [07.02.12] – À la fin de l’année 2011, la famille royale du Qatar a acheté « Les Joueurs de cartes » de Paul Cézanne (1895) aux héritiers du magnat des transports maritimes, le grec George Embiricos. Le montant de la transaction s’élève à 191,5 millions d’euros, un record historique dans le marché de l’art.PAR CHLOÉ DA FONSECA

Le tableau Les Joueurs de cartes fait partie d’une série de cinq œuvres sur ce thème, réalisée par Paul Cézanne. Deux paysans attablés, la pipe à la bouche, jouent aux cartes dans une relative pénombre. À l’exception de cette version, qui serait la dernière, toutes sont exposées dans des musées : le Musée d’Orsay, le Metropolitan Museum of Arts (New York), la Barnes Foundation (Philadelphie) et l'Institut Courtauld (Londres). Il y a quelques années, le Art News Magazine l’avait inscrite dans la liste des plus importantes œuvres d’art en collections privées. Aujourd’hui, le Qatar pourrait faire de ces petits paysans d’Aix-en-Provence l’une des pièces maîtresses de son musée national.

C’est George Embiricos lui-même qui avait engagé la cession de son tableau et la transaction s’est conclue après sa mort à la fin de 2011. Vanity Fair, qui a dévoilé l’information, soupçonne William Acquavella et Larry Gagosian, deux marchands d’art de renommée internationale, d’être les intermédiaires dans cette vente. Philippe Ségalot, courtier new-yorkais, confirme dans Le Monde que le tableau « était sur le marché depuis au moins un an. Quant aux chiffres, on n’en sait rien. J’ai pour ma part entendu parler de 300 millions de dollars (230 millions d’euros). Un prix incroyable, mais c’est une œuvre exceptionnelle ».

Officiellement, le prix du tableau s’élève à 250 millions de dollars (191,5 millions d’euros) ; ce montant en fait la plus importante transaction connue jamais réalisée sur le marché de l’art. Le dernier record sur le marché privé était de 140 millions de dollars (110 millions d’euros) pour un tableau de Jackson Pollock. Dans les ventes aux enchères, le record est moindre : 106,5 millions de dollars (81,6 millions d’euros) pour Nu au plateau de sculpteur de Picasso vendu chez Christie’s en mai 2010.

En septembre 2011, le FMI a désigné le Qatar « pays le plus riche au monde ». L’émirat est en passe de devenir le premier acheteur d’art. Il serait l’acquéreur de Lullaby Spring de Damien Hirst - dont les enchères se sont clôturées à 14,34 millions d’euros chez Sotheby’s en juin 2007, faisant de Hirst l’artiste vivant le plus cher au monde - ainsi que d’une œuvre de Mark Rothko achetée près de 56 millions d’euros à la famille Rockefeller. Le Qatar vient également d’inaugurer la sculpture de Richard Serra intitulée 7 et qui orne le Musée d’art islamique créé par Ieoh Ming Pei en 2008. Le Musée d’art moderne de Doha a ouvert en 2010 et le Musée national du Qatar (qui pourrait abriter Les Joueurs de cartes) est actuellement rénové par Jean Nouvel (réouverture prévue en 2014).

Légende photo

Paul Cézanne (1839–1906), Les Joueurs de cartes, 1892-1893, huile sur toile, 130 x 97 cm. Cette oeuvre, l'une parmi les cinq toiles peintes par Cézanne sur le même thème entre 1890 et 1895, passe des mains des héritiers du collectionneur grec George Embiricos à la famille royale du Qatar.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque