Lundi 16 décembre 2019

Le propriétaire du tableau de Nicolas Tournier conteste l’interdiction de sortie de territoire demandée par la France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 novembre 2011 - 367 mots

PARIS [10.11.11] – L’Etat français a demandé samedi 5 novembre 2011 l’interdiction de sortie de territoire d’une peinture, exposée au salon Paris Tableau et disparue en 1818 au Musée des Augustins de Toulouse. Une requête jugée inadmissible par le propriétaire de l’œuvre. La galerie Weiss assure que l’Etat connaissait l’existence du tableau depuis au moins deux ans.

« Un choc complet », c’est ainsi que Mark Weiss a qualifié sa réaction en apprenant samedi, sur le stand de sa galerie au salon Paris Tableau, la requête d’interdiction de sortie de territoire concernant le tableau de Nicolas Tournier. Un choc d’autant plus fort que le directeur de la galerie Weiss l’assure : « les autorités françaises savaient parfaitement où était le tableau depuis deux ans ». « Autant que je sache, la peinture n’a pas été volée. Elle a disparu de l’inventaire en 1818 », ajoute-t-il.

Saisi à la Révolution, Le Christ portant la croix de Nicolas Tournier faisait partie d’un ensemble de trois peintures de l’église des Pénitents noirs à Toulouse. Déposé au Musée des Augustins en 1793, il y reste jusqu’en 1818, date à laquelle il disparaît des inventaires. L’œuvre réapparaît en 2009, à l’occasion de la vente de la succession d’un riche antiquaire florentin. Elle est cédée pour 57 500 euros et passe ensuite entre les mains de la galerie Didier Aaron & Cie, qui identifie l’auteur du tableau, « mais nous ne savions pas qu’il avait disparu des inventaires français », précise Hervé Aaron.

En février 2010, le marchand parisien contacte le Musée des Augustins. Il propose à l’institution d’acquérir le tableau, mais le conservateur juge l’achat trop précipité et surtout trop cher. L’œuvre est alors vendue à la galerie Weiss pour 400 000 euros. La galerie britannique propose à nouveau le tableau au musée toulousain, qui le refuse encore en raison de son prix. « A aucun moment, il n’a signalé qu’il s’agissait d’un tableau volé ! », s’insurge Hervé Aaron, ajoutant que Mark Weiss et lui-même avaient « agi en toute bonne foi ». Selon Vincent Noce de Libération (et collaborateur du Journal des Arts), le tableau a été récupéré par la direction des Musées de France (DMF). Le directeur des patrimoines Philippe Bélaval l’a décrété : « C’est un bien inaliénable et imprescriptible, l’Etat ne doit rien ». 

Légende photo

Logo de la Galerie Weiss.

Nicolas Tournier (1590-1639), Christ portant la Croix, circa 1632-1635, huile sur toile, 220 x 121 cm.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque