Le Palais princier de Monaco se sépare de son Musée napoléonien

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 juin 2014 - 239 mots

MONACO [30.06.14] – Le Palais princier de Monaco va mettre aux enchères le contenu de son musée napoléonien les 15 et 16 novembre 2014 à Fontainebleau.

La famille Grimaldi a décidé de se séparer du contenu de son musée napoléonien, fermé depuis déjà plusieurs mois, pour se consacrer à de nouveaux projets muséologiques. Les souvenirs historiques de Napoléon, objets personnels, manuscrits, armes et tableaux seront mis aux enchères par la société Osenat, spécialiste des ventes Empire, les 15 et 16 novembre 2014 à Fontainebleau.

Le Musée des Souvenirs Napoléoniens est installé au rez-de-chaussée du Palais princier. Sa collection, qui comporte plus d’un millier de pièces, a été réunie par le prince Louis II de Monaco, puis enrichie par le prince Rainier III, qui a ouvert le musée napoléonien dans la résidence princière en 1970.

Les monégasques n’ont pas leur mot à dire puisque, comme l’a indiqué le Figaro lorsqu’a été annoncé la vente jeudi 26 mai 2014, il est « impossible de retenir ce trésor par des interdictions de sortie. Le petit Etat souverain est maître de ses biens ».

Parmi les pièces du musée, certaines ont été estimées à plusieurs centaines de milliers d’euros, tel un bicorne en feutre noir de l’Empereur (estimé entre 300 000 et 400 000 euros), ou encore une épée d’apparat en or, ornée de diamants, ayant appartenu au Tsar Alexandre II entre 1818 et 1881 (estimée entre 600 000 et 800 000 euros).

Légende photo

Palais Princier de Monaco - © Photo Niels Mickers - 2011 - Licence CC BY 3.0 NL 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque