Mercredi 20 février 2019

Le numérique au cœur des vœux de Nicolas Sarkozy à la culture

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 janvier 2010 - 379 mots

Paris [08.01.10]- Le Président Sarkozy a présenté jeudi 7 janvier ses vœux au monde la Culture. Le numérique a occupé une grande partie de son discours. Frédéric Mitterrand a reçu un soutien appuyé.

Autant le patrimoine avait été au cœur des préoccupations du Président lors de ses vœux à la Culture l’an dernier à Nîmes, autant le numérique a été l’objet de toutes les attentions présidentielles pour les vœux 2010 présentés à la Cité de la musique à Paris.

Prenant appui sur le rapport de la commission Zelnik, remis la veille, le Président a surpris en demandant que l on poursuive Google pour abus de position dominante dans la publicité en ligne. Il a fait remarquer que les recettes des grands sites étaient réalisées partout dans le monde mais taxées dans les pays sièges (c'est-à-dire les USA qu’il n’a pas nommés).

Il appelle de ses vœux un grand portail de l’offre vidéo disponible et une diffusion des captations d’opéras ou d’exposition (par exemple Soulages à Beaubourg) dans les 2500 lycées. Rappelant le rôle historique de la France dans le droit d’auteur, il s’est fermement prononcé pour une régulation de la diffusion numérique. Il souhaite harmoniser la fiscalité de la culture et la mise en œuvre d’une carte musique pour les jeunes avant l’été 2010.

Au passage, il a redemandé au secteur privé d’abonder les 750 millions prévus par le Grand Emprunt pour la numérisation du patrimoine artistique, soulignant l’intérêt économique du secteur.

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand a reçu un soutien appuyé du Président, n’hésitant pas à établir un parallèle avec « l’excellent ministre » que fut Jack Lang. Il a souligné sa contribution (ainsi que celle de Christine Albanel) dans le vote de la loi HADOPI, et rappelé qu’il attendait très vite des propositions de son ministre pour le siège de la future Maison de l’histoire de France. La décision devant être prise avant le printemps. En guise d’étrennes, il a également annoncé que le budget 2010 de la Culture ne serait pas gelé.

Le Président avait commencé son intervention en saluant la « vitalité » de la culture en 2009, notamment le succès de la FIAC, consacrant de facto la foire parmi les événements culturels. Très souverain, il revendique son rôle de protecteur des arts et de la culture.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque