Dimanche 16 décembre 2018

Le nouveau système de réservation pour l’accès à Vermeer au Louvre mécontente les visiteurs

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 24 février 2017 - 413 mots

PARIS [24.02.17] - Pour répondre à l'affluence des visiteurs à la nouvelle exposition Vermeer, le Louvre a mis en place des créneaux de visite, qui ont été rapidement saturés. La solution pour pallier le mauvais accueil du public n'est pas encore trouvée.

L'ambiance était électrique hier, jeudi 23 février 2017, sous la pyramide du Louvre, en ce deuxième jour d'ouverture au public des expositions temporaires « Vermeer et les maîtres de la peinture de genre » et « Valentin de Boulogne, réinventer Caravage ». Pour répondre à l'affluence engendrée par le blockbuster « Vermeer », le Louvre a décidé de mettre en place des créneaux pour visiter les deux expositions du hall Napoléon qui partagent une même entrée. « Nous ne pouvons pas accueillir plus de 450 à 500 personnes en même temps dans les salles d'exposition », a indiqué le musée au Journal des Arts.

Que les visiteurs aient acheté en amont ou pas leur billet d'entrée (donnant accès aux collections permanentes et aux expositions temporaires), il incombe à chacun de retirer une contremarque, délivrant un horaire de visite. Cette réservation ne peut se faire ni sur Internet ni par téléphone, mais uniquement à la billetterie du Louvre et le jour même de la visite. Tous les visiteurs sont logés à la même enseigne : les détenteurs d'une carte offrant la gratuité et pouvant faire office de coupe-file (Amis du Louvre, ICOM, presse, guides-conférenciers, etc.) doivent se soumettre à la même procédure.

« On a retiré notre contremarque à 11h pour une visite programmée à 15h30 », témoigne un couple venu d'Arpajon. « Dès midi, tous les créneaux de visite étaient complets », indique une gardienne, déplorant d'avoir passé l'après-midi à « refouler les visiteurs ». Comme tous ses collègues interrogés, elle a conseillé aux visiteurs éconduits de revenir au musée un autre jour dès 9h du matin, « le plus tôt possible », pour avoir une chance d'accéder aux expositions dans la journée. Submergés et énervés, les membres du personnel d'accueil ont été nombreux à inviter les mécontents à exprimer leurs doléances sur des fiches dédiées à cet usage, espérant que l'organisation soit remaniée par la direction du Louvre.

Selon le service de la communication, interrogé par Le Journal des Arts, les équipes du musée cherchent actuellement des solutions pour améliorer l'accueil du public. « Nous réfléchissons à la possibilité de réserver des contremarques sur Internet, de proposer des créneaux horaires sur des périodes plus resserrées ou de prévoir des nocturnes supplémentaires ».

Légende photo

Panneau au Louvre informant les visiteurs qu'il n'y a plus de places disponibles dans la journée pour les expositions Vermeer et Valentin de Boulogne - Photo Margot Boutges pour LeJournaldesArts.fr, le 24 février 2017

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque