Mercredi 23 septembre 2020

Le Musée des arts gay et lesbien de New York reconnu officiellement

Par Thomas Bizien · lejournaldesarts.fr

Le 17 avril 2012 - 330 mots

NEW YORK [17.04.12] – L’État de New York vient de reconnaître officiellement le désormais « Musée des arts gay et lesbien » afin que celui-ci puisse intégrer le circuit touristique officiel de la ville. Les fondateurs du lieu soutiennent la spécificité d’un art homosexuel. PAR THOMAS BIZIEN

Des émeutes de Stonewall à la récente reconnaissance du mariage gay dans l’État de New York, l’histoire de la communauté homosexuelle avance à grands pas. Les arts visuels viennent d’y faire une entrée significative. Originellement fondation, le désormais Musée des arts gay et lesbien. de New York vient de recevoir l’aval officiel des institutions de l’Etat de New York, selon le ArtDaily. 20 ans après son ouverture, le lieu intègre ainsi le circuit touristique validé par les services culturels de la ville et s’apprête à recevoir des subventions visant à conforter son programme d’exposition.

Fondé par Charles Leslie et Fritz Lohman en 1967 le musée des arts gay et lesbien est le seul lieu à s’être spécialisé dans l’exposition d’œuvres créées par la communauté des LGBT. Son inauguration est concomitante à l’émergence d’un débat sur la spécificité d’un art homosexuel, position que défend le Musée depuis son ouverture : « L’expérience homosexuelle et l’art qui en résulte ont une singularité propre », confie son fondateur, Charles Leslie. En France, l’affirmation d’un art spécifiquement homosexuel est notamment défendue par le magazine GayHouse, qui après AA Bronson et Elmgreen & Dragset consacre son dernier numéro à George Tony Stoll.

Installé dans le quartier de SoHo, le Musée des arts gay et lesbien est dirigé par l’historien de l’art et commissaire Jonathan D. Katz. C’est lui qui a organisé à la National Portrait Gallery une exposition contestée « Hide/Seek », sur l’impact du désir homosexuel dans l’histoire de l’art américaine. Jusqu’au 7 juillet, il présente au Musée des arts gay et lesbien « The Piers: Art and Sex Along the New York Waterfront », qui analyse la représentation des docks de l’Hudson Rover dans l’iconographie gay.

Légende photo

La statue de la liberté à New York - © Photo : Derek Jensen - 2004 - Source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque