Mardi 11 décembre 2018

Le Musée de Montmartre porte plainte contre interMusées pour abus de position dominante

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 3 janvier 2017 - 591 mots

PARIS [03.01.17] - Le Musée de Montmartre a saisi l’Autorité de la concurrence contre l’association interMusées pour abus de position dominante. Depuis quatre ans, interMusées refuse à ce musée labélisé « Musée de France » de bénéficier du Paris Museum Pass.

S’estimant « victime de discrimination », le Musée de Montmartre, labellisé Musée de France, a saisi l’Autorité de la concurrence pour abus de position dominante de l’association interMusées. Créée en 1986 et dirigée par Pascal Pénège, cette association commercialise le Paris Museum Pass, un pass qui permet l’accès libre à 56 musées et monuments de Paris (dont le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay, le Centre Pompidou) et de la région Ile-de-France pour une durée de 2, 4 ou 6 jours.

Or, interMusées refuse au Musée de Montmartre de bénéficier du Paris Museum Pass depuis quatre ans et vient encore de rejeter une demande d’adhésion pourtant soutenue par la Maire de Paris. « En privant les touristes de la découverte historique et artistique d'un musée de la Ville de Paris pourtant labellisé Musée de France, l'association interMusées s'octroie le droit de décider en lieu et place des touristes intéressés. Aux portes du musée, ceux-ci font demi-tour sur présentation du pass puisque ce dernier ne leur offre pas la possibilité d'en découvrir davantage, alors même qu'ils ont déboursé parfois jusqu'à plus de 70€ pour une offre libre et un accès direct aux musées et monuments de Paris. » s’insurge la direction dans un communiqué publié 2 janvier. Il faut en effet compter de 9,5 € à 11 € selon la programmation pour une entrée au plein tarif au musée.

Officiellement, interMusées refuse l’adhésion du Musée de Montmartre en invoquant des motifs juridiques, arguant que la candidature émane d’une SARL (la société Kléber Rossillon, gestionnaire du Musée de Montmartre depuis 2011) donc d’une entité privée. Une justification qui ne satisfait pas ce musée emblématique de la Butte, a expliqué au Journal des Arts sa directrice depuis 18 mois, Aude Viart : « le musée demande son adhésion au titre de l’association pour le rayonnement du Musées de Montmartre [une association loi de 1901 créée par la société Kléber Rossillon pour gérer les activités à but non lucratif du musée] ». La directrice souligne au passage qu’interMusées octroie le bénéfice du pass également à des musées gérés par des structures privées, à l’image du Musée des Arts Décoratifs ou du Musée Rodin – à ceci près que ce dernier est un établissement public.

Dans l’attente de la décision de l’Autorité de la concurrence, le Musée Montmartre a décidé d’offrir l’accès gratuit au Musée et aux Jardins Renoir à tous les détenteurs du Museum Pass, sans l’accord d’interMusées. « Une vingtaine de personnes ont déjà bénéficié du dispositif depuis sa mise en place le 1er janvier et nous estimons que le nombre de visiteurs intéressés par le musée détenant un museum pass s’élève à 20 000 chaque année » a confié Aude Viart au Journal des Arts.

Le Musée de Montmartre a été créé en 1960 par la Ville de Paris dans une maison du XVIIème siècle lui appartenant. Il abrite les collections réunies depuis 1889 par la Société reconnue d’utilité publique « le Vieux Montmartre », qui comptent notamment des peintures, affiches et dessins signés Toulouse-Lautrec, Modigliani, Kupka, Steinlen, Valadon ou encore Utrillo. Alors que le Musée de Montmartre était menacé de fermeture en 2009, sa gestion a été confiée à la société Kléber Rossillon en 2011 par la Ville de Paris. En 2016, le musée a accueilli plus de 115 000 visiteurs.

Légende photo

Musée de Montmartre et son jardin © Photo Musée de Montmartre - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque