Samedi 24 février 2018

Le musée de l’Acropole ne censurera pas le film de Costa-Gavras

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 août 2009

ATHENES (GRECE) [12.08.09] – Accusé d’envisager la censure d’une scène d’un film de Costa-Gavras, le musée de l’Acropole a finalement décidé de présenter l’œuvre de ce réalisateur grec dans son intégralité.

Le réalisateur franco-grec Costa-Gavras a été invité par le musée de l’Acropole à concevoir un film de présentation pour les visiteurs de cet établissement, ouvert en juin dernier. Mais douze secondes de cette animation de 13 minutes ont inquiété le musée : il s’agit du moment dans l’histoire du Parthénon où le cinéaste reconstitue le saccage du monument par les premiers chrétiens. En raison de manifestations des membres de l’Eglise orthodoxe, le musée a envisagé le retrait de cette scène du film.

Après la réaction de Costa-Gavras et la menace en justice d’un groupe pour les droits de l’Homme, cette décision a été finalement abandonnée, rapporte l’agence Reuters. « M. Costa-Gavras a clairement fait savoir que dans cette scène il ne montrait pas ni ne voulait dire que ces déprédations étaient le fait de prêtres, mais qu’ils s’agissaient de laïcs », a expliqué le directeur du musée Dimitris Pantermalis.

Le réalisateur de films importants, tels que « L’Aveu » et « Z », avait exigé que son nom soit retiré du projet si la censure avait été appliquée. « Je pense qu’il est triste et inacceptable qu’en Grèce, un membre de l’Union Européenne, l’Etat s’incline devant les pressions de l’église. L’église a longtemps nié la réalité pour protéger son dogme. Je pensais que la Grèce s’étais débarrassée de ce genre de mesquineries », a affirmé Costa-Gavras à l’AFP.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque