Mercredi 20 novembre 2019

Le Mur pour la Paix oppose les époux Halter à Rachida Dati

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 mai 2011 - 349 mots

PARIS [06.05.11] – Onze ans après son installation provisoire, le Mur pour la Paix est toujours en place sur le Champ de Mars, dans le VIIe arrondissement de Paris. Le maire du VIIe, Rachida Dati, en exige le retrait. L’un des co-auteurs de l’œuvre, Clara Halter, la poursuit pour diffamation.

Depuis le 30 mars 2011, une pétition « pour le respect de la perspective classée du Champ de Mars » figure sur le site Internet de la mairie du VIIe arrondissement de Paris. Rachida Dati y invite ses administrés à la mobilisation générale pour le démontage immédiat du Mur pour la Paix. Créé en 2000 par l’artiste Clara Halter et l’architecte Jean-Michel Wilmotte, ce monument est depuis installé sur le Champ de Mars.

Rachida Dati dénonce l’illégalité de l’emplacement de l’œuvre. De par son localisation, « celle-ci obstrue la perspective qui s’étend de l’Ecole Militaire à la Tour Eiffel et ce en violation de la loi ». Car le Mur pour la Paix, qui fut inauguré en mars 2000 sur le Champ de Mars, ne devait y rester que trois mois seulement, avant d’être installé définitivement place de Fontenoy, devant le siège de l’UNESCO.

Selon l’ancien ministre de la Justice, ce monument exaspère les riverains ainsi que les associations de défense du patrimoine architectural de Paris. Rachida Dati se prévaut également du soutien de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, et de Michel Gaudin, préfet de Police, le premier ayant reconnu le caractère non réglementaire du Mur pour la Paix, le second s’étant engagé à procéder à son démontage dès que celui-ci serait décidé.

Cependant, à plusieurs reprises et de manière successive, le ministère de la culture et la mairie de Paris ont autorisé le maintien de l’œuvre sur le Champ de Mars. Or, le dernier de ces accords de prolongation daterait de l’été 2010 et serait valable pour trois ans.

Clara Halter et son époux, l’écrivain Marek Halter, ont donc décidé de poursuivre Rachida Dati pour diffamation. Le tribunal correctionnel de Paris fixera, début juillet, la date du procès. Les époux Halter réclament 20 000 euros de dommages et intérêts.
(Avec AFP)

Légende photo

Rachida Dati - © photo Kirby Simon - 2007 - Licence CC BY 3.0

Légende Photo :
Le Mur pour la Paix - 2011 - © Photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque