Le mur de Shepard Fairey menacé de démolition

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 mai 2010

NEW YORK (ETATS-UNIS) [05.05.10] – Les services d’urbanisme de la ville de New York ont émis un avis de violation de construction concernant le mur qui sert de support à une des dernières réalisations picturales de l’artiste américain Shepard Fairey.

Après avoir vu sa peinture murale vandalisée, l’artiste Shepard Fairey doit aujourd’hui craindre la destruction de tout un mur sur lequel il a réalisé une de ses dernières œuvres. Le New York City Department of Buildings – le service des bâtiments de la ville de New York – a jugé illégale la construction du mur , d’après le site AnimalNY à l’origine de l’information.

Selon le Wall Street Journal, l’agence a émis un ordre d’arrêt des travaux et un avis de violation à Elisabeth Houston Associates, la société propriétaire du terrain à l’angle de East Houston Street et Bowery où le mur a été érigé en avril 2010. Celui-ci aurait été construit sans permis et violerait les règles de zonage de la ville qui interdisent toute publicité sur les édifices de ce terrain.

Fairey avait peint ce mur ainsi que de nombreuses autres fresques à travers la ville de New York dans le cadre de la promotion de sa dernière exposition « Mayday » présentée par la galerie Deitch Project qui a ouvert le 1er mai 2010.

L’avis de la NYC Department of Building laisse deux options aux propriétaires du terrain : soit obtenir le permis requis dans des délais rapides, soit démolir le mur. Une audience est prévue par la Commission de contrôle de l’environnement de la ville pour déterminer le degré de responsabilité des propriétaires.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque