Le MOCA de Los Angeles s’enfonce dans la crise

Par Thomas Bizien · lejournaldesarts.fr

Le 6 mars 2012 - 393 mots

LOS ANGELES (ÉTATS-UNIS) [06.03.12] - Accumulant les dettes depuis 2000, le Museum of Contemporary Art (MOCA) de Los Angeles n’arrive pas à sortir de l’impasse financière. Alors que plusieurs de ses cadres dirigeants viennent de donner leur démission, le musée prévoit un nouveau déficit pour l’année en cours. PAR THOMAS BIZIEN

Les différents plans de restructuration du Museum of Contempory Art de Los Angeles, en perte de vitesse depuis les années 2000, ont jusqu’à présent peu d’effets. Subissant impuissante la crise des marchés financiers, l’institution a même frôlé la faillite en 2008, avant d’être sauvée in extremis par le philanthrope Eli Broad. Le collectionneur mécène se proposait alors de lui offrir 30 millions de dollars et imposait à sa direction un consultant spécialisé en gestion budgétaire ainsi que le marchand d’art privé Jeffrey Deitch à la direction du musée, décision qui devait entraîner des controverses.

Moins d’un an après leur prise de fonction, trois acteurs de cette nouvelle politique viennent de donner leur démission. Selon le site du Los Angeles Times, deux autres figures centrales de l’institution avaient déjà jeté l’éponge en 2011. Tous refusent d’en expliciter les raisons. La presse américaine indique cependant que le MOCA n’aurait reçu qu’un tiers des 30 millions promis par Eli Broad, alors que l’institution aurait déjà engagé des dépenses sur cette promesse de don. Le musée aurait aussi utilisé des sommes issues d’un fonds de dotation pour son fonctionnement propre, alors qu’elles étaient destinées à un autre usage. Certains pourraient donc voir dans ces démissions un moyen d’éviter les poursuites judiciaires susceptibles de résulter de cette gestion financière entachée d’irrégularités.

Comme la plupart des institutions culturelles américaines, le Musée d’art contemporain de Los Angeles ne peut compter que sur ses revenus propres pour son financement. Malgré le succès de l’exposition « Art in the Streets » en 2011, qui a accueilli plus de 200 000 visiteurs, sa billetterie ne permet de couvrir qu’une part infime de ses frais de fonctionnement. Son financement est donc essentiellement assuré par le mécénat, mais les démissions au sein de l’institution ne devraient pas encourager les donations. Le MOCA cherche pourtant à rassembler 8,75 millions de dollars avant la fin juin et 15 autres millions avant 2013. Il lui faudra redoubler d’efforts pour ne pas subir le sort d’autres musées américains, parmi lesquels le Rose Art Museum, jamais tout à fait remis des effets de la dernière crise financière.

Légende photo :

Le MOCA, Musée d'art contemporain de Los Angeles, Californie (États-Unis) - © Photo : Minnaert - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque