Vendredi 14 décembre 2018

Le mausolée de Sidi Bou Saïd incendié

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 janvier 2013 - 240 mots

SIDI BOU SAID (TUNISIE) [15.01.13] - Le Mausolée de Sidi Bou Saïd a été incendié le 12 janvier 2013. Il s’agit d’un incendie criminel, probablement orchestré par les salafistes.

Du mausolée du XIIIe siècle qui abrite la dépouille du saint éponyme du village, le plus touristique de Tunisie, il ne reste que des murs calcinés, a-t-on appris par le biais de la correspondante du Point. Quant aux boiseries, tentures et lustres qui le meublent, ils sont partis en fumée.

Cette destruction est attribuée aux salafistes qui considèrent comme impie la pratique soufiste d'honorer des saints. Ces rigoristes radicaux de l'islam sunnite se sont attaqués à plusieurs lieux de culte soufis en Tunisie ces derniers mois. Le 10 janvier 2013, le mausolée de Sidi Abdelaziz à la Marsa a également subi l’assaut des flammes.

Cette nouvelle profanation a déclenché une vive émotion auprès de la population de Sidi Bou Saïd, qui s’est aussitôt mise en marche vers le palais présidentiel de la toute proche Carthage pour protester et demander réparation. Depuis la chute du régime de Ben Ali, les islamistes d'Ennahda au pouvoir sont régulièrement accusés de complaisance à l'égard des salafistes.

Le petit village à l’architecture arabo-andalouse bleue et blanche de Sidi Bou Saïd, perché sur une falaise dominant Carthage et la baie de Tunis, est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985. Cette place forte du tourisme se voit protégée par décrets de toute construction anarchique depuis 1915.

Légende photo

Sidi Bou Saïd (Tunisie) - © Photo Dennis Jarvis - 2012 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque