Le marché de l'art sud coréen s’essouffle

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 octobre 2008 - 259 mots

SEOUL (COREE DU SUD) [01.10.08] - L'effervescence qui avait gagné le marché de l'art coréen depuis quelques années est retombée. Les collectionneurs ont déserté la foire d'art contemporain de Séoul, les salles de vente ont perdu 80% de leurs acheteurs et la plus ancienne maison nationale part s'implanter à Hong Kong.

La 6° édition de la KIAF, la foire internationale d'art de Séoul, qui se tenait de 19 au 23 septembre dernier, ressent les effets de l'essoufflement du marché de l'art coréen. La manifestation, qui enregistrait depuis sa première édition en 2003 un nombre croissant de visiteurs asiatiques et occidentaux, a connu cette année une très faible fréquentation. Les principales galeries de la capitale coréenne, accusent une importante baisse des ventes, imputable à la crise économique internationale et qui touche le pays.

Les salles de ventes et galeries de Séoul pointent du doigt des acheteurs, qui à 80% auraient profité de la croissance récente du marché de l'art en Asie à des fins strictement spéculatives. En début d'année 2008, le marché de l'art coréen avait déjà subi les contrecoups du scandale lié au directeur de la multinationale Samsung. Lee Kun-Hee avait démissionné suite aux accusations de détournements de 64 millions de dollars, pour acheter des œuvres d'artistes contemporains.

Pour pallier au ralentissement du marché de l'art national, la plus ancienne salle de vente de la capitale, la Séoul Auction, ouvrira par ailleurs une succursale chinoise, à Hong Kong. La première vente sera organisée le 7 octobre prochain et est estimée à 38,5 millions de dollars.
[Source : Financial Times]

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque