Samedi 7 décembre 2019

Le Manifeste du surréalisme aux enchères

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 février 2008 - 210 mots

PARIS [08.02.2008] - Sotheby’s dispersera le 20 mai prochain à Paris neuf manuscrits exceptionnels d’André Breton dont celui du Manifeste du surréalisme, conservés jusqu’à ce jour par la première épouse du théoricien du mouvement, Simone Collinet.

Le clou de la vente est incontestablement le texte fondateur du surréalisme, écrit en 1924, qui définit « une fois pour toutes » l’inspiration et la philosophie du groupe qui se réunissait au « quartier général » de la rue Fontaine, à Paris. Estimé entre 300.000 et 500.000 euros, cet insigne document avait été pour la première fois révélé au public en 2002 lors de l’exposition La Révolution Surréaliste organisée par le Centre Pompidou.

Le second trésor de la vente est le manuscrit définitif de Poisson Soluble, « la plus grande expérience d’écriture automatique d’André Breton », selon les experts de Sotheby’s. Publié en 1924 chez Simon Kra dans le même volume que le Manifeste du surréalisme, ce long manuscrit de 59 pages in-folio est estimé entre 200.000 et 300.000 euros. Les 42 textes qui le composent sont issus des notes condensées dans sept cahiers d’écolier également proposés à la vente. Ces derniers sont estimés entre 20.000 et 80.000 euros, selon qu’ils contiennent un ou plusieurs poèmes-collages, formés des phrases découpées dans des journaux.

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque