Dimanche 27 septembre 2020

Le LAIT, centre d’art contemporain du Tarn, à nouveau en difficulté

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 22 septembre 2016 - 486 mots

ALBI (TARN) [22.09.16] - Le Conseil général du Tarn souhaite mettre en vente la partie publique des Moulins albigeois, qui abrite notamment le Laboratoire Artistique International du Tarn (LAIT). En 2009, le centre d’art avait déjà été amputé de son antenne castraise.

A la fin de l’année 2017, le Laboratoire Artistique International du Tarn (LAIT) devra quitter les 450 m2 qu’il occupe au sein des Moulins Albigeois. Cet ancien moulin à farine datant XIIe siècle réhabilité en usine de fabrication de pâtes alimentaires en 1850, appartient partiellement au département du Tarn, qui souhaite se défaire d’une partie de son patrimoine immobilier. « Ce n’est pas une vente par mesure d’économie », a assuré Thierry Carcenac, président du conseil départemental du Tarn (PS) ; la vente de ce patrimoine « ne servira pas forcément au fonctionnement du département, mais à des investissements » a-t-il ajouté au micro de France Info.

Surplombant la rive droite du Tarn, l’usine a été réaffectée dans la deuxième moitié du XXe siècle pour accueillir un hôtel (Mercure), des logements, le musée Lapérouse, le centre d'art contemporain Le LAIT et le Comité départemental de tourisme (CDT) puis a été inscrite au titre des monuments historiques en 1984. Si le personnel du CDT sera relocalisé au sein de l’hôtel Reynes, récemment acquis par le département, le doute plane sur l’avenir du centre d’art Le LAIT.

La direction du centre d’art n’a pas souhaité faire de déclaration avant que ne se réunisse son conseil d’administration, présidé par Georges-Henry Ser et qui compte parmi ses membres la galeriste Catherine Houard. Constitué en association dirigée par Jackie-Ruth Meyer, Le LAIT compte parmi ses partenaires institutionnels la DRAC Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le ministère de la Culture et de la Communication, le département du Tarn, la région Midi-Pyrénées et la Ville d’Albi.

Comme en témoigne l’exposition présentée jusqu’au 23 octobre « Steina et Woody Vasulka & SLIDERS_lab - Vasulka’s Variations », Le LAIT s’intéresse depuis plusieurs années aux médias numériques. Particulièrement axée sur les questions de société, sa programmation est à la pointe de la création artistique contemporaine et le centre est aussi engagé dans la production que dans la transmission. Outre l’accueil de créateurs émergents, le centre d’art a exposé au cours de ces trente dernières années des artistes de renommée internationale, parmi lesquels Yayoi Kusama (2015), ORLAN (2015), Camille Henrot (2009), Daniel Buren (2008), Claude Lévêque (2007), Saâdane Afif (2007), Pierre Ardouvin (2005), Michel Blazy (2002), Chen Zhen (2000), Michel François (1997) et Sarkis (1991).

Auparavant partagée entre Castres et Albi, Le LAIT avait été en difficulté en 2009 lorsqu’il avait été sommé de quitter l’hôtel de Viviès qui abritait l’antenne castraise du centre d’art. Les partenaires publics n’étaient pas parvenus à financer les travaux de mise en sécurité du site, évalués à 300 000 euros puis la municipalité avait refusé de renouveler la convention trisannuelle du centre d’art. Les Moulins Albigeois étaient alors devenus l’unique site du LAIT.

Légende photo

Partie publique des "Moulins albigeois" qui héberge le Centre d'Art Contemporain le Lait © Photo Centredartlelait - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque