Mardi 29 septembre 2020

Le Grand Prix national de l'architecture remis au cabinet Jean-Marc Ibos & Myrto Vitart

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 12 octobre 2016 - 305 mots

PARIS [12.10.16] – L’édition 2016 du Grand Prix national de l'architecture a distingué le duo d’architectes Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart, à qui l’on doit notamment l’extension du Palais des beaux-arts de Lille.

Alors que la première édition des Journées nationales de l’architecture sera lancée vendredi 14 octobre pour trois jours, Audrey Azoulay a remis lundi 10 octobre le Grand Prix national de l'architecture 2016 au duo d’architectes Jean-Marc Ibos & Myrto Vitart.

Jean-Marc Ibos (né en 1957, diplômé en 1982 de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts, UP5, à Nanterre) et Myrto Vitart (née en 1955, diplômée en 1984 de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts, UP7, à Paris) ont cofondé l’agence Jean Nouvel et Associés en 1985 avant de créer l’agence qui porte leur nom en 1990. Ensemble ils ont notamment réalisé l’extension et la muséographie du Palais des beaux-arts de Lille, qui leur a valu l’Equerre d’Argent en 1997, les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine à Rennes (2006) et la Médiathèque André-Malraux à Strasbourg (en 2008).

Jean-Marc Ibos & Myrto Vitart, déjà candidats lors de la précédente édition (mais devancés par Marc Barani) concourraient cette année aux côtés de quatre autres nominés : Patrick Bouchain, Anne Démians, Renée Gailhoustet et Marc Mimram.

Créé en 1975, le Grand Prix national de l'architecture récompense un architecte ou une agence d'architectes, installé en France, pour l'ensemble de son œuvre. En 2004, Renaud Donnedieu de Vabres lui avait donné un nouveau souffle : transformé en prix biennal, il est doté d’une enveloppe de 10 000 euros et offre au lauréat une exposition monographique à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Au cours de ces dernières années, ont figuré parmi les lauréats : Frédéric Borel (2010), Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal (2008), Rudy Ricciotti (2006), Dominique Perrault (1993), Christian de Portzamparc (1992), Jean Nouvel (1987) ou encore Claude Parent (1979).

Légende photo

Jean-Marc Ibos & Myrto Vitart © photo Richard Schroeder / Courtesy cabinet Jean-Marc Ibos & Myrto Vitart

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque