Le gouvernement russe s’interroge sur la légalité des ventes d’art réalisées par le régime soviétique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2008

MOSCOU (RUSSIE) [10.12.08] – Le gouvernement russe a mis en place une commission visant à s’assurer de la légalité des ventes d’œuvre d’art provenant des musées soviétiques avant la seconde guerre mondiale.

« Le Président Medvedev a établi une commission pour soulever et étudier la question des ventes d’œuvres d’art provenant des collections des musées faites par le gouvernement soviétique, afin de déterminer si elles étaient légales au regard des lois de l’époque », a annoncé le directeur du Musée de l’Hermitage, Mikhail Piotrovsky, selon l’agence Bloomberg.

Avec la nationalisation de la propriété privée par les Bolcheviques, consécutive à leur prise du pouvoir en novembre 1917, des centaines d’œuvres provenant des collections aristocratiques, et des trésors des églises furent transférées dans les musées du pays et certaines furent détruites. Beaucoup furent vendues durant les années 1920-1930 par le gouvernement soviétique à des collectionneurs étrangers. Le célèbre amateur d’art Andrew W.Mellon a ainsi acquis près de 24 peintures provenant du Musée de l’Hermitage, qui constituent aujourd’hui le fonds de la National Gallery of Art de Washington.

Le musée de l’Hermitage n’a pas l’intention pour le moment de demander la restitution de ces œuvres, les recherches n’étant pas terminées. En contrepartie, Mikhail Piotrovsky entend faire attendre le retour des œuvres réclamées par l’Allemagne et l’Eglise orthodoxe russe, « trophées » de l’Armée rouge qui constituent une part importante des collections de l’Hermitage.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque