Le Getty Museum restitue des marbres antiques à la Grèce

Par Doriane Lacroix Tsarantanis · lejournaldesarts.fr

Le 14 mars 2012 - 616 mots

ATHÈNES (GRÈCE) [14.03.12] – Dans le cadre d'un accord conclu en 2011, trois fragments en marbre antiques ont été rendus par le Musée Paul Getty de Los Angeles à la Grèce. Ils sont ainsi conservés depuis le 9 mars au Musée archéologique national d’Athènes, mais seront ultérieurement transférés dans d’autres musées. PAR DORIANE LACROIX TSARANTANIS

Le ministère grec de la Culture a précisé que deux des pièces restituées sont anciennes de 2 400 ans et font partie d'une même pierre tombale brisée, comportant des sculptures en relief. Elles devraient être réunies à un troisième élément conservé au Musée Paul and Alexandra Canellopoulos. Le relief, datant de la fin du Ve siècle avant J.-C., est composé de deux figures féminines, qui semblent être celles d’une femme et de sa servante. Le musée américain a également restitué une tablette écrite, datée entre 430 et 420 avant J.-C., faisant référence à un calendrier de rituels et de fêtes religieuses. L’identification des deux premiers fragments rendus, avec le troisième élément qui se trouvait déjà à Athènes, avait été établie depuis 1975. Mais le Getty Museum n’a admis que très récemment le caractère illicite de leur provenance, reconnaissant ainsi que les objets anciens avaient été volés et qu’ils devaient être restitués à la Grèce.

Ce retour fait suite à de longues années de négociation, la Grèce ayant demandé à plusieurs reprises la restitution d’objets anciens, qu’elle estimait acquis par les musées de façon illicite.

Le ministère grec de la Culture avait ainsi formulé dès 1996 une requête de rapatriement de certaines antiquités conservées au Getty Museum, dénonçant le vol et le trafic dont elles avaient fait l’objet, mais le musée était resté muet. En novembre 2005, la Grèce avait donc annoncé son intention d’entamer des poursuites, soutenant précisément que quatre objets antiques des collections de l’institution américaine y seraient entrés illégalement, dont une stèle gravée, une couronne mortuaire en or du IVe siècle avant J.-C., ainsi qu’un torse en marbre. Le quatrième objet, un bas-relief votif archaïque, avait été acquis en 1955 par J. Paul Getty en personne. Le directeur du Getty de l’époque, Michael Brand, s'était alors engagé à proposer au conseil d'administration du musée la « restitution d'une partie des antiquités revendiquées par la Grèce » et un accord avait été trouvé en juillet 2006 pour la stèle funéraire et le bas-relief votif. Parallèlement à ces négociations, la Grèce avait ouvert une enquête sur Marion True, l’ex-conservatrice des antiquités du Getty Museum, après la découverte de 29 antiquités non déclarées dans l'une de ses villas. En janvier 2007, Marion True a été également inculpée à Athènes pour son implication présumée dans l’acquisition frauduleuse de la couronne hellénistique en or, provenant de fouilles sauvages en Macédoine dans le nord de la Grèce et probablement vendue en 1993 au Musée Getty par des trafiquants d’antiquités pour 1,15 million de dollars. La couronne, ainsi que les trois autres objets ont alors été restitués au gouvernement grec et les poursuites abandonnées en décembre de la même année.

Les demandes de restitution d’objets par leurs pays d’origine se font de plus en plus pressantes. La Grèce, le Guatemala, le Salvador, le Pérou, la Turquie, la Chine et le Cambodge font partie des pays réclamant leurs antiquités à l’étranger. Neil MacGregor, directeur du British Museum, a notamment prétexté l’incapacité de la Grèce à offrir de bonnes conditions de conservation aux frises du Parthénon, entrées dans les collections du musée anglais en 1816 par l’intermédiaire de Lord Elgin, pour éviter une restitution. Un argument qui se retrouve bien affaibli depuis l’inauguration en 2009 du nouveau Musée de l’Acropole à Athènes. Le ministre de la Culture de l’époque, Antonis Samaras, avait d’ailleurs déclaré que le musée devrait être un « catalyseur pour le rapatriement des frises emportées et pillées ».

Légende photo :

Le Getty Center, l'une des deux adresses à Los Angeles du Getty Museum - © Photo : Bytebear - 2006 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque