Le galeriste Helly Nahmad plaide coupable

Par Kate Deimling (Correspondante à New York) · lejournaldesarts.fr

Le 14 novembre 2013 - 347 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [14.11.13] - En plaidant coupable d’avoir exercé un commerce de paris clandestins, Helly Nahmad a accepté une amende sous forme d’une somme de plus de 6,4 millions de dollars ainsi qu’un tableau de Raoul Dufy.

Au printemps dernier le ministère de la Justice américain a inculpé 34 personnes pour racket, complot, escroquerie, paris clandestins et blanchiment d’argent en liaison avec la mafia russe. Parmi les inculpés, figure Hillel (surnommé Helly) Nahmad, le fils de 35 ans de la famille célèbre de marchands d’art d’origine syrienne. Il risquait une peine de 92 ans de prison.

Le ministère de la Justice américain a retiré les accusations les plus graves et Helly Nahmad a plaidé coupable au seul délit d’avoir organisé des paris clandestins. Il encourt douze à dix-huit mois de prison. La peine sera fixée le 19 mars 2014 par le juge Jesse M. Furman. Mardi Helly Nahmad a accepté une amende de 6 427 000 dollars ainsi que la confiscation d'un tableau de Raoul Dufy, Carnaval à Nice, 1937.

Selon un communiqué du ministère de la Justice américain, Helly Nahmad et son associé Illya Trincher se servaient de plusieurs sites de pari en ligne dont les opérations étaient illégales et les sommes pariées s’élevaient à plusieurs dizaines de millions de dollars tous les ans. Il s’agissait de parties de poker ainsi que des paris sportifs. Treize des inculpés ont déjà plaidé coupable.

La collection d’œuvres d’art impressionniste et moderne des Nahmad est estimée à trois milliards de dollars. Du 21 octobre 2011 à 15 janvier 2012, le Kunsthaus Zürich a exposé plus de 100 œuvres de la collection de la famille, avec des tableaux de Bonnard, Toulouse-Lautrec, Braque, Picasso, Kandinksy, Miró et Léger. Selon le New York Times, Helly Nahmad a puisé des millions de dollars dans le compte bancaire suisse de son père, David Nahmad, qui a fondé la galerie de l’avenue Madison, mais celui-ci n’a pas été mis en cause.

Selon le New York Times, mardi soir après sa comparution au tribunal Helly Nahmad est allé à la vente aux enchères de Christie’s.

Légende photo

Cour suprême de New York - © Photo wallyg - 2006 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque