Mercredi 17 octobre 2018

Le directeur de la Tate Modern démissionne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 mars 2010 - 298 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [18.03.10] – Le directeur de la Tate Modern à Londres, Vicente Todoli a décidé de quitter son poste après sept années de bons et loyaux services.

Vicente Todoli, 51 ans, qui a pris la direction de la Tate Modern de Londres en 2003 a décidé de démissionner, a annoncé le musée. Il a précisé aux journalistes qu’il avait besoin « d’une pause », mais qu’il continuerait à travailler avec la Tate en tant que consultant externe.

« Vicente a apporté une énorme contribution au succès de la Tate Modern au cours de son séjour à Londres » a déclaré Sir Nicholas Serota, le directeur du groupe Tate. Il a contribué à augmenter la collection privée du musée et a organisé une série d’expositions sur le modernisme qui ont « redéfini » cette période de l’histoire de l’art.

Parmi ses expositions d’envergure figurent Kandinsky en 2005, Albers et Moholy-Nagy – « From Bauhaus to the New World » – en 2006, Dalì et le cinéma en 2007, Man Ray et Picabia en 2008 et l’actuelle exposition consacrée à Van Doesburg.

Né à Palmera (province de Valence) en 1958, il étudie l’histoire de l’art à l’Université de Valence avant d’intégrer l’Université de Yale (Etats-Unis) en 1981. Il travaille ensuite pour le Whitney Museum de New York, l’Institut d’art moderne de Valence (IVAM), le Musée d’art contemporain de Serralves à Porto ou encore l’ICA d’Amsterdam et le Musée Reina Sofia à Madrid.

2010 marquera le dixième anniversaire de la Tate Modern et « sera une célébration de son exploit » a ajouté Sir Serota. Avec plus de 5,2 millions de visiteurs en 2008, la Tate de Londres – une ancienne centrale électrique sur la rive sud de la Tamise reconvertie en musée – est devenue un des plus grands musées d’art moderne au monde.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque