Le décès de Gilles de Bure

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 16 juillet 2013 - 394 mots

PARIS [16.07.13] - Notre collaborateur Gilles de Bure est décédé samedi 13 juillet emporté par la maladie à l’âge de 72 ans. Ses obsèques ont lieu vendredi 19 juillet au Crématorium du Père Lachaise à 10h30. Avec le décès de Gilles de Bure c’est un acteur et commentateur de la création sous toutes ses formes depuis 40 ans qui disparait.

« Gilles avait l’intelligence de l’analyse et le sens de l’action » se souvient Claude Mollard qui lui avait confié en 1982 l’opération « Douze murs peints en France ». De fait Gilles de Bure n’a pas été simplement un chroniqueur de l’architecture contemporaine, il a aussi été un acteur engagé de la politique culturelle ayant dirigé la Galerie d’actualité du Centre Pompidou et la Grande Halle de la Villette.

Ce « free lance de l’art » selon Claude Mollard a aussi été commissaire d’exposition, enseignant, critique d’art, journaliste. Outre ses collaborations régulières au Journal des Arts depuis 1998 ainsi qu'à L'oeil, Gilles de Bure a aussi écrit pour Vogue Homme, Actuel, Globe, Les Nouvelle littéraires, Le Matin de Paris, Technikart, autant dire une bonne partie de la presse culturelle de ces 30 dernières années.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages sur l’architecture (Christian de Portzamparc en 2003, Dominique Perrault en 2004, Bernard Tschumi en 2008, Architecture contemporaine, mode d’emploi en 2009) et sur le Design. Pour Geneviève Gallot, la directrice de l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, école au sujet de laquelle il avait publié en 2010 « Que sont mes amis devenus » : « Gilles était l’élégance, la fidélité, le merveilleux conteur qui nous enchantait. L’Ecole des Arts Déco perd un grand ami ».

Dandy cultivé, enjoué et attentif aux autres, animateur positif, Gilles était un collaborateur, un ami inestimable qui n’avait qu’un seul défaut pour un rédacteur en chef : une opposition romantique à l’informatique. Encore récemment, il écrivait ses textes à l’encre et au papier avant de les faire saisir. Son ami de toujours, le photographe Jean Ber est l’auteur de son portrait (voir illustration).

Gilles est décédé à Paris, à l’âge de 72 ans, entouré de tous ses proches, Dominique, Olivia et ses trois enfants à qui il vouait une passion exemplaire. Ses obsèques, ouvertes à tous ses amis, ont lieu vendredi 19 juillet à 10h30, dans la salle de la Coupole du crématorium du Père Lachaise.

Légende photo

Gilles de Bure © photo Jean Ber

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque