Samedi 26 septembre 2020

Le CVV confirme la baisse en dollar des ventes aux enchères dans le monde en 2015

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 30 juin 2016 - 466 mots

MONDE [30.06.16] – Alors que le rapport TEFAF annonçait une baisse des ventes aux enchères mondiales de 9 % pour l’année 2015, le Conseil des ventes volontaires estime qu’elles ont diminué de 7 % en dollar, mais augmenté de 10,5 % en euros.

Le produit mondial des ventes aux enchères sur le secteur « Art et objets de collection » (1) s’élève à 30 milliards d’euros en 2015, soit une hausse de 10,5 % (en euros) par rapport à l’année précédent. En dollar, en revanche, l’évolution du marché mondial du marché baisse de 7 %.

L’affaiblissement de l’euro face au dollar en 2015 a bouleversé le calcul du produit mondial des ventes aux enchères : pour la première fois, le rapport annuel du Conseil des Ventes Volontaires (CVV) – qui prend en compte le produit mondial des ventes aux enchères depuis 2009 – a été particulièrement attentif aux taux de conversion des devises en euros. « 2015 étant marquée par une baisse de l’euro face aux principales devises utilisées sur le marché international des ventes aux enchères, les taux de change moyens utilisés pour 2014 et 2015 sont très différents. Entre 2014 et 2015, l’euro a ainsi perdu 16 % de sa valeur face au dollars américain, 15 % face au renminbi chinois, et 10 % face à la livre sterling », précise le rapport. Le taux de change moyen retenu du dollar vers l’euro était alors de 0,76 en 2014 et de 0,90 en 2015.

Ainsi convertis, les chiffres du CVV correspondent aux chiffres du rapport TEFAF : selon ce dernier, les ventes aux enchères ont baissé de 9 % en 2015, une baisse essentiellement due à la chute du marché chinois (- 23 %). Le rapport, qui prend également en compte les ventes privées, notait par ailleurs que les ventes aux enchères publiques mondiales représentaient 47 % du marché de l’art mondial, soit 29,9 milliards de dollars (contre 32,7 milliards de dollars en 2014) sur 63,8 milliards de dollars.

La méthodologie diffère toutefois sensiblement entre les deux études. Alors que le CVV a mandaté l’institut Harris Interactive pour recueillir des données auprès des 2945 sociétés de ventes aux enchères identifiées, le rapport TEFAF, réalisé par Arts Economics, s’appuie, outre les données recueillies directement auprès des maisons de ventes aux enchères, sur les données d’Artnet. Afin d’approcher au mieux le marché chinois, Artnet travaille depuis 2013 avec la China Association of Auctioneers (CAA) et Arts Economics se base aussi sur les données d’AMMA (Art market Monitor of Artron), la base de données d’Artron.net.

Notes

(1) Le secteur « art et objets de collection » inclut le « fine art » (peintures, sculptures, œuvres sur papier), les antiquités, joaillerie et orfèvrerie, vins et alcools, « autres objets de collections » (véhicules de collection, timbres et monnaies, livres et manuscrits anciens, bandes dessinées,…) et ventes courantes.

Légende photo

Commissaire priseur tenant un marteau © J.C. Figenwald

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque