Le critique d’art et « père » du MAC-VAL Raoul-Jean Moulin s’est éteint

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 janvier 2015 - 252 mots

VITRY-SUR-SEINE (VAL-DE-MARNE) [05.01.15] – Au terme d’un combat contre la maladie, Raoul-Jean Moulin a tiré sa révérence en laissant au Val-de-Marne le précieux héritage qu’est le MAC/VAL.

Raoul-Jean Moulin est décédé dimanche 21 décembre 2014 à l’âge de 80 ans des suites d’une longue maladie. C’est grâce à sa collection de plus de mille peintures et sculptures qu’a été constituée la base des collections du MAC/VAL à Vitry-sur-Seine.

Né à Saint-Etienne en 1934, il a notamment été critique aux Lettres françaises, alors sous la direction de Louis Aragon, puis à Opus International ainsi qu’à L’Humanité avant d’être le premier directeur du Fonds départemental d’art contemporain (FDAC), créé en 1982, l’ancêtre du MAC/VAL créé en 2005. « Le MAC/VAL n’aurait pas pu voir le jour sans une collection digne de ce nom, et donc sans l’amour de Raoul pour l’art », explique Évelyne Rabardel, vice-présidente du conseil général en charge de la culture dans Le Parisien. La ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin lui a également rendu hommage dans un communiqué : « Sans Raoul-Jean Moulin, le Fonds Départemental d'Art Contemporain du Val-de-Marne, devenu le MAC/VAL en 2005, n’aurait certainement pas vu le jour. Il fut non seulement le premier à en concevoir le projet, mais il fut aussi celui qui en constitua les premières collections ». Il fut également le commissaire de nombreuses expositions et notamment de celle du Pavillon français à la Biennale de Venise de 1972 et présida l'Association internationale des critiques d'art (AICA) jusqu'en 1984.

Légende photo

Le MAC/VAL - © Photo Jean-Pierre Dalbéra - 2014 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque