Le conflit au musée du Luxembourg : contre attaque de Patrizia Nitti

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2008

PARIS [15.07.08]- La riposte était attendue. Après son éviction en tant que responsable des expositions Renaissance au musée du Luxembourg (Sénat), Patrizia Nitti contre-attaque sur deux fronts.

Madame Nitti n’a pas tardé à organiser son offensive avec son départ du Sénat.
D’une part, elle vient d’envoyer un recours au Président du Sénat afin qu’il revienne sur sa décision. Une forme de mise en demeure avant d’ouvrir un contentieux auprès du Tribunal administratif. Le montant réclamé des indemnités serait de 3,9 millions d’euros.

Et par ailleurs Patrizia Nitti poursuit Sylvestre Verger, l’opérateur privé du Sénat devant le tribunal de commerce afin de faire la lumière sur les comptes de l’exposition Titien, objet du conflit. Madame Nitti, dont la rémunération est assise sur les résultats financiers de cette exposition, ne comprend pas « pourquoi avec 320 000 entrées, l’exposition a été déficitaire ».

A moins d’un coup de théâtre, ou de fortes pressions, on ne voit pas Christian Poncelet, revenir sur sa décision. De longues bagarres judiciaires sont à prévoir. (Sources : AFP / le Parisien)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque