Le Château de Versailles visé par une enquête de la DGCCRF des Yvelines

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 août 2009

VERSAILLES [31.08.09] – Saisie par un particulier, la DGCCRF des Yvelines va procéder à une enquête sur des « pratiques commerciales possiblement illégales » du Château de Versailles.

La Direction Régionale de la Concurrence, de la Consommation, et de la Répression des Fraudes des Yvelines va ouvrir une enquête sur les pratiques tarifaires du Château de Versailles. La DGCCRF va en particulier étudier si l’inclusion de l’audioguide dans le prix de la visite (13,5 €) et si l’absence de tarif spécifique pour les seules expositions temporaires ne constituent pas des ventes forcées.

La DGCCRF a été saisie par un particulier, Bernard Hasquenoph, qui milite depuis 2004 pour des tarifs économiques, la gratuité d’entrée dans les musées et contre leurs dérives commerciales. Son activisme date du jour où il s’est vu refuser l’accès gratuit au Louvre, lorsque le musée a décidé en 2004 de supprimer cet avantage aux enseignants et artistes. Depuis il a créé un site internet, www.louvrepourtous.fr. Ironiquement, la page du site, consacrée aux possibles pratiques illégales de Versailles, affiche également des publicités Google… pour acheter des billets d’entrée du Château !

A Versailles, on affiche sa sérénité. On ne veut pas faire de polémique sur le sujet, même si l’on admet que Jean-Jacques Aillagon travaille depuis quelques mois sur la politique tarifaire de l’Etablissement public.

Les conclusions de l’enquête devraient être connues d’ici fin novembre 2009.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque