Dimanche 8 décembre 2019

Le chantre de l’acier inoxydable est mort

lejournaldesarts.fr

Le 18 janvier 2008 - 130 mots

PARIS [17.01.2008] - Le sculpteur Albert Féraud est décédé le 11 janvier 2008. Né en 1921 à Paris, il étudie aux Beaux-Arts de Montpellier, de Marseille puis de Paris. En 1951, il achève sa formation classique et remporte le grand prix de Rome de sculpture. Entre 1950 et 1960 il réalise des œuvres figuratives en pierre et en bronze qui indiquent une filiation avec Bourdelle ou Despiau. Dans les années 60, son art évolue vers l’abstraction. L’acier inoxydable devient son matériau de prédilection auquel il confère une force organique et charnelle par des jeux exubérants de courbes. Le public peut contempler nombre des œuvres de l’artiste en France (à Paris et en province) et dans le monde (Suisse, U.S.A, Suède), en plein air et dans les musées...

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque