Le Centre Pompidou-Metz va accueillir 600 000 visiteurs avant la fin de l’année 2010

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 décembre 2010 - 336 mots

METZ [07.12.10] – Le Centre Pompidou-Metz (CPM) va accueillir 600 000 visiteurs avant la fin de l’année 2010. Ces bons chiffres de fréquentation le placent à la première place des musées d’art moderne et contemporain de région pour l’année 2010.

Le directeur du Centre Pompidou-Metz (CPM), Laurent Le Bon, a annoncé que le musée va franchir le cap des 600 000 visiteurs avant la fin de l’année 2010, soit une moyenne de plus de 2 500 personnes par jour. Le succès du musée réside, selon lui, dans l’attrait de son architecture, signée par Shigeru Ban et Jean de Gastines, et dans son exposition inaugurale, Chefs-d’œuvre ? qui présente 700 pièces issues de la collection du Centre Pompidou. Ces chiffres permettraient au CPM de prendre la première place pour ce type d’établissement en région. Une écrasante majorité (85%) du public est française dont 60% de Lorrains. Si le musée a su attirer les locaux, le public étranger présente en revanche un fort potentiel d’accroissement.

Selon Laurent Le Bon, les responsables du musée avaient misé sur une fréquentation de 200 000 visiteurs annuels. Une estimation volontairement basse dont ils se doutaient bien qu’elle allait être dépassée.

Ne possédant aucune collection en propre, mais pouvant puiser dans celles de la maison mère, les responsables vont devoir maintenir une programmation ambitieuse pour capitaliser sur ces bons résultats. Chefs-d’œuvre ? va être prolongée dans sa « quasi-totalité » jusqu’au 17 janvier 2011, puis en version progressivement réduite jusqu’au 29 août 2011.

Daniel Buren prévu en mai 2011 et les designers Bouroullec, annoncés pour le 15 octobre 2011 vont-ils battre le record de visite ?

En mai 2011, Daniel Buren va investir une galerie, en y installant une œuvre inédite créée spécifiquement pour le lieu. A partir de septembre 2011, sera présentée une exposition thématique et pluridisciplinaire, ERRE, autour de la notion de labyrinthe, suivie de la première rétrospective française consacrée aux designers Ronan et Erwan Bouroullec. Enfin en 2012, retour à l’art moderne avec une exposition thématique autour de l’année 1917.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque