Vendredi 19 octobre 2018

Le bonus du directeur de l’Art Gallery of Ontario suscite colère et scepticisme

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 avril 2010 - 326 mots

ONTARIO (CANADA) [14.04.10] – La révélation qu’une prime d’environ un million de dollars a été versée au directeur de l’Art Gallery of Ontario (AGO), le Musée des Beaux-Arts de l’Ontario, Matthew Teitelbaum, suscite des critiques et la colère du personnel du musée.

Dans son rapport, le président du conseil d’administration de l’AGO, Tony Gagliano, a révélé que le directeur de l’institution, Matthew Teitelbaum avait reçu en 2009 un bonus d’environ un million de dollars. Six autres administrateurs du musée dont l’identité n’a pas été révélée ont également bénéficié de primes d’un montant de 250 000 dollars, selon le Toronto Star.

Il n’est pas rare de voir un directeur de musée recevoir une prime pour bons et loyaux services surtout dans les institutions culturelles américaines, même si la pratique est plus rare au Canada.

Une annonce maladroite qui intervient alors que l’AGO venait de décider une série de licenciements. Smokey Thomas, président du SEFPO, le syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario, a déploré un « évident manque de respect » de la part de la direction envers ses employés. A l’appel du syndicat, 400 employés du musée ont voté à 96 % un préavis de grève et menacent de démissionner si un accord n’est pas conclu avec la direction de l’AGO courant avril 2010.

Dans un interview accordée au Globe and Mail, Gagliano a précisé que les primes accordée à Teitelbaum et à ses collègues ont été financées par des fonds non-gouvernementaux et « qu’aucun argent du contribuable n’a été utilisé ». Il a également souligné l’approbation unanime des membres du conseil.

Un bonus mérité selon le conseil d’administration qui invoque l’effort et le service rendu par Teitelbaum pour mener à bien le projet de transformation du musée qui a abouti à l’inauguration d’un nouvel espace conçu par l’architecte Franck Gehry.

Le 14 avril 2010 est prévue une réunion entre le syndicat, la galerie et un conciliateur. Les négociations porteront principalement sur la sécurité de l’emploi et les licenciements.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque