Dimanche 21 octobre 2018

Le bateau de Joana Vasconcelos pour la Biennale de Venise traverse des difficultés financières

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 18 février 2013 - 426 mots

LISBONNE (PORTUGAL) [18.02.13] – L’artiste portugaise Joana Vasconcelos, chargée de représenter son pays à la 55e Biennale de Venise, a le projet ambitieux de faire naviguer un bateau transformé en œuvre d’art du Portugal à la Cité des Doges. Mais difficile de trouver des fonds dans un Portugal sous assistance financière depuis mai 2011.

Joana Vasconcelos, invitée du château de Versailles pour l’exposition d’art contemporain de 2012, a présenté son projet pour la 55e Biennale de Venise : elle souhaite transformer une navette fluviale du Tage en œuvre d’art et la faire transporter par voie maritime jusqu’à Venise. Après une carrière de 51 ans dans les transports en commun, le bateau au pont blanc et coque marron, actuellement en cale sèche, doit être recouvert d’azulejos, les célèbres carreaux de faïence réunis en panneaux, très répandus au Portugal. Cette « enveloppe » figurera une vue de Lisbonne au XVIIIe siècle, avant que la ville ne soit en grande partie détruite par le tremblement de terre de 1755.

L’intérieur du bateau doit également recevoir un décor : plafond et sol seront tapissés de liège, autre matériaux du Portugal, et l’artiste y installera divers objets ornementaux. Ajouté à cela un espace d’animation (spectacles, tables rondes, conférences, etc.) ainsi qu’une boutique de produits traditionnels, et c’est un bout de Portugal qui voguera jusqu’à la Cité des Doges.

Un projet séduisant donc ; mais le bât blesse au niveau du financement. Bien que soutenue par le gouvernement, Joana Vasconcelos souffre d’un budget rogné par l’État, qui n’a mis à sa disposition qu’une allocation de 175 000 euros. Dépendant d’une aide financière internationale depuis mai 2011, le Portugal se trouve limité dans son action culturelle. L’artiste se démène donc pour réunir des fonds par le biais d’éventuels sponsors, et semble pour l’instant satisfaite des résultats : « Nous avons déjà reçu des appuis privés et nous espérons pouvoir en obtenir d’autres », a-t-elle déclaré selon l’AFP, « nous sommes persuadés d’arriver à bon port ».

Le « pavillon flottant » du Portugal pour la 55e Biennale de Venise devrait parvenir sur place fin mai 2013. Joana Vasconcelos envisage également de faire promener son œuvre dans la lagune de Venise, deux fois par jour avec 75 passagers maximum. Un tel choix artistique est symbolique : « Les bateaux font partie de notre histoire, la navigation fait partie de notre passé ». Et il est certain que l’idée ne détonnera pas à Venise, qui avait d’ailleurs reçu un autre projet flottant à l’occasion de la Biennale d’architecture en 1979, le Teatro del Mondo d’Aldo Rossi.

Légende photo

Joana Vasconcelos - Marilyn (2011) au Jardim Aberto, Palácio de Belém, Lisboa- © Photo Jota Ene - 2007 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque