Mercredi 17 octobre 2018

Le Bal Nègre va rouvrir à Paris, sous le nom de Bal de la rue Blomet

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 8 février 2017 - 428 mots

PARIS [07.02.17] - Le Bal Nègre, dont une pétition réclamait un changement de nom, va rouvrir en mars sous son appellation d'origine, Le Bal de la rue Blomet (XVe), a-t-on appris mardi auprès du propriétaire de l'historique salle de spectacles parisienne, Guillaume Cornut.

La pétition en ligne sur le site Change.org, affichant plus de 6.000 signataires (*), demandait à M. Cornut de "renommer cet endroit et d'ôter toute référence tendant à faire croire que l'exploitation des victimes de l'esclavage et de la colonisation était une période heureuse, qui devrait faire l'objet d'une célébration, fut-elle nostalgique". Baptisée #NonAuBalDesColons! Pas de "bal nègre à Paris" en 2017, elle était aussi adressée à la maire de Paris Anne Hidalgo et à Philippe Goujon, le maire du XVe arrondissement, où se trouve l'établissement, qui est fermé depuis une dizaine d'années.

Un rassemblement s'est tenu dimanche devant cet ancien cabaret antillais et club de jazz des Années folles, lors duquel "un responsable de la mairie du XVe arrondissement a fait savoir que le propriétaire des lieux s'engageait à renommer l'établissement et repeindre la devanture", peut-on lire sur le site de la pétition. "L'établissement a désormais retrouvé le nom d'origine qu'il portait au début du XXe siècle, le Bal de la rue Blomet", a confirmé à l'AFP M. Cornut. Ce dernier avait expliqué en 2015 à l'AFP qu'il s'agissait d'un nom "qui appartient à la salle, à son histoire". "Il fait honneur à la communauté antillaise, qui est très fière de ce lieu associé à une période heureuse", estimait-il alors.

Cet ancien trader de la City de Londres, lui-même pianiste, a racheté la salle en 2012. La réouverture, prévue le 22 mars, est confiée à l'artiste Yanowski avec ses spectacles "La Passe Interdite" (rejoué ensuite les samedis à partir du 8 avril) et "Le Cabaret extraordinaire" (rejoué le 21 avril). Artiste associé de cette première saison, il présentera également un conte musical jeune public, "Zorbalov et l'orgue magique" à partir du 22 avril et "Le cirque des mirages" le 27 mai.

Créé en 1924 par l'homme politique martiniquais Jean Rézard des Wouves, ce cabaret parisien a connu son plus vif succès lors des années 1920 et 1930. La chanteuse Mistinguett et la meneuse de revue Joséphine Baker, ainsi que les écrivains Jean-Paul Sartre ou Albert Camus, ont contribué à sa renommée. D'abord appelé "Le Bal de la rue Blomet" puis "Le Bal colonial", comme le rappelle le journal Le Monde, le nom "Le Bal Nègre" serait dû au poète Robert Desnos.

Note du JournaldesArts.fr

(*) Le 8 février à 10h50, on comptait 7 154 signataires

Légendes photos

Le Bal de la rue Blomet, au 33 rue Blomet, Paris XV - 8 février 2017 © photo Ludosane

Affiche réalisée par Caron pour le spectacle de Joséphine Baker au Bal Nègre en 1927.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque