L’association des musées britanniques estime que le mécénat de BP était « clean »

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 22 août 2016

LONDRES (ROYAUME-UNI) [22.08.16] – Après examen du rapport remis par le collectif Art Not Oil en mai dernier, l’association des musées britanniques a estimé que le mécénat de British Petroleum dans certains musées du pays n’était pas assimilable à de la corruption.

Le comité déontologique de l’association des musées britanniques a jugé mercredi 17 août que les relations de British Petroleum (BP) avec les musées que l’entreprise finançait par mécénat, ne violaient pas son code de déontologie, rapporte Hyperallergic.

L’association remettait ses conclusions relatives au rapport de 40 pages publié en mai dernier par le collectif Art Not Oil, qui dénonçait comment la compagnie pétrolière British Petroleum (BP) tirait profit du mécénat qu’elle apportait à certains musées britanniques, notamment au British Museum, au Science Museum, à la Tate, et à la National Portrait Gallery.

Selon le comité, les éléments apportés par le collectif Art Not Oil ne peuvent pas être assimilés à quelque forme que ce soit de corruption. « Aucun des mails cités dans le rapport ne suggère autre chose qu’une correspondance polie et des relations de travail amicales » a estimé l’association. Pour elle, le fait que la compagnie pétrolière participe aux prises de décisions concernant les expositions constitue une « pratique commune » et « appropriée ».

Pour le collectif Art Not Oil, « pratique commune » ne veut pas dire « meilleure pratique » : après avoir adressé ses remerciements à l’association des musées britanniques pour avoir accepté d’examiner le rapport, Art Not Oil a regretté qu’elle n’ait pas adopté une ligne plus stricte. Selon le collectif, « tout musée qui traite avec BP soutient une compagnie majeure de combustibles fossiles destructive pour le climat » ; British Petroleum n’est pas un partenaire financier comme un autre et requiert un examen approfondi. Or, le comité déontologique n’a pas pris en compte ce contexte essentiel.

En mars dernier, la compagnie BP a annoncé qu’elle mettrait fin, au début de l’année 2017, au soutien financier apporté à la Tate depuis 26 ans. En revanche, les contrats de mécénat avec le British Museum et la National Portrait Gallery ont été renouvelés, de même que ceux avec la Royal Shakespeare Company et le Royal Opera House.

Légende photo

Logo de British Petroleum (BP) - Source British Petroleum

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque