Mercredi 19 février 2020

L’artiste Hema Upadhyay et son avocat assassinés à Mumbai

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 16 décembre 2015 - 278 mots

MUMBAI (INDE) [16.12.15] – L’artiste indienne Hema Upadhyay et son avocat ont été retrouvés morts et ligotés dans des boites en carton samedi 12 décembre. Le principal suspect arrêté par la police a avoué le double meurtre.

L'artiste indienne Hema Upadhyay, 43 ans, et son avocat Haresh Bhambani, 65 ans, ont été retrouvés morts à Mumbai (Bombay) samedi 12 décembre. Les corps ont été découverts en sous-vêtements, ligotés, et enfermés dans des boîtes de carton à Kandivali, une banlieue de la ville, rapporte le Hindustan Times.

La police a arrêté un suspect principal, l’artiste Sadhu Rajbhar, et deux autres personnes qui se trouvaient en possession d'objets appartenant aux victimes, qui ont probablement aidé le suspect à se débarrasser des corps. Selon India Today, Sadhu Rajbhar a avoué lundi le double assassinat, mais ses motivations restent floues pour le moment.

Considérée comme une étoile montante dans le monde de l'art en Inde, Hema Upadhyay est née, a grandi et a reçu sa formation artistique à Baroda, au Gujarat, avant de déménager pour Mumbai à la fin des années 1990 pour faire partie de la communauté artistique dynamique de la ville. Elle avait récemment exposé son travail au Centre d'art contemporain Ullens à Pékin, à la National Portrait Gallery de Canberra, au Centre Pompidou, au Mori Art Museum à Tokyo et au Hangar Bicocca à Milan. Elle avait obtenu des résidences à l’Atelier Calder ou encore au Vasl Art Collective au Pakistan, et était représentée par certains des plus importantes galeries d’Inde, telles la Vadehra Art Gallery de Delhi et la Gallery Chemould de Mumbai. Depuis l’annonce de son décès, le monde de l’art lui a rendu de multiples hommages.

Légende photo

Hema Upadhyay © Photo Art fundamental - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque