Dimanche 21 octobre 2018

L’artiste américain Tony Feher est décédé

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 28 juin 2016 - 377 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [28.06.16] – Celui qui savait si bien magnifier les matériaux du quotidien est décédé vendredi 24 juin à l’âge de 60 ans des suites d’un cancer. Notamment exposé par Sikkema Jenkins & Co, Pace Gallery et D’Amelio Terras à New York, son travail est peu connu en France.

Né en 1956 à Albuquerque (Nouveau Mexique), Tony Feher habillait habilement l’espace de ses sculptures et installations abstraites, réalisées à partir d’objet de la vie courante : il récupérait bouteilles, ficelles, papiers, sacs en plastique et les disposait de façon à créer des formes d’une esthétique post-minimaliste, aussi fragiles que précises. Séropositif, l’artiste a su capturer de façon unique, parfois utopique, parfois ironique, le caractère éphémère de la vie, toujours avec des couleurs envoutantes.

Une fois son diplôme de l’Université du Texas en poche, en 1978, il part s’installer à New York en 1980 et doit sa première exposition d’envergure, en 1993, à Wooster Gardens, la galerie de Brent Sikkema fondée en 1991 (aujourd’hui connue sous le nom de Sikkema Jenkins & Co). Environ 160 expositions ont suivi à travers le monde, dont une quarantaine de solo shows, jusqu’à son décès le 24 juin 2016. Il était notamment représenté par Sikkema Jenkins & Co, D’Amelio Terras et Pace Gallery à New York et par Anthony Meier Fine Arts à San Francisco. En France, en revanche, son travail a été peu présenté, si ce n’est une apparition furtive en 1993, à l’occasion de l’exposition « Futura Book Collection » à la galerie Air de Paris, alors installée à Nice, puis l’année suivante, à la fondation Mona Bismarck (American Center).

En 2012, une rétrospective initialement conçue par Claudia Schmuckli pour le Des Moines Art Center (Iowa) a ensuite été présentée au Blaffer Art Museum de l’Université de Houston (Texas) la même année, puis a voyagé au DeCordova І Sculpture Park and Museum de Lincoln (Massachusetts) en 2013; au Bronx Museum of the Arts (New York) et enfin, au Akron Art Museum (Ohio) entre 2013 et 2014. Ses œuvres ont par ailleurs intégré les collections de nombreux musées américains, comme le San Francisco Museum of Modern Art (SFOMA), le Solomon R. Guggenheim Museum et le Whitney Museum of American Art à New York, et The Art Institute of Chicago.

Légende photo

Tony Feher © photo Timothy Greenfield-Sanders, courtesy Hiram Butler Gallery.

Oeuvres de Tony Feher lors de l'exposition It seemed a Beautiful Day au Musée d'art moderne de San Francisco © Photo Karen Neoh - 2011 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque