L’ancien propriétaire du Cri va ouvrir un musée privé Munch

Par Marie-Colombe de Mazières · lejournaldesarts.fr

Le 15 juin 2016 - 252 mots

RAMME (NORVEGE) [15.06.16] – L’homme d’affaires norvégien Petter Olsen ouvrira un musée privé au sud d’Oslo en 2017, grâce aux 120 millions obtenus pour la vente du Cri de Munch chez Sotheby’s en 2012.

Le Norvégien Petter Olsen emploiera une partie du produit de la vente d’une version du Cri à la création d’un musée privé Munch près d’Oslo. Le 2 mai 2012, la seule des quatre versions du Cri de Munch encore possédée par un particulier devenait l’œuvre d’art la plus chère jamais vendue aux enchères à cette date (près de 120 millions de dollars, frais compris), détrônant le Nu au plateau de sculpteur de Picasso.

Petter Olsen, le vendeur du précieux pastel réalisé en 1895, fils d’un ami et protecteur de Munch, nourrit depuis longtemps le projet de créer son propre musée afin d’abriter sa collection d’œuvres du maître norvégien. Si l’établissement devait initialement ouvrir en 2013, on ignore les raisons d’un tel retard, selon The Art Newspaper, qui rapporte l’information.

Cette annonce intervient alors que la mairie d’Oslo a tout juste accordé le feu vert à la construction d’un nouveau musée public consacré à Munch, après huit ans d’une gestation difficile. Ce dernier établissement devrait ouvrir ses portes en 2020, dans un édifice signé par l’architecte espagnol Juan Herreros, dont le projet est à l’origine de nombreuses controverses.

M. Olsen n’est quant à lui pas confronté à de tels problèmes architecturaux, car son musée verra le jour dans une ancienne propriété de Munch, située à Ramme, au Sud d’Oslo.

Légende photo

Edvard Munch - Le cri (1893) - Huile sur toile - 91 Á— 73.5 cm - Collection de la National Gallery d'Oslo, Norvège © Photo Mark Harden - 2002 - Photo sous Licence Domaine public CC0 1.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque