Jeudi 19 septembre 2019

L’ambitieuse nouvelle tour de Frank Gehry suscite la jalousie de Donald Trump

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 décembre 2010 - 327 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [02.12.10] – La construction du nouveau projet de l’architecte Frank Gehry, la Tour Beekman, touche à sa fin. Ce bâtiment va devenir la plus haute tour résidentielle de New York, record jusqu’ici détenu par la Tour Trump World.

La construction du nouveau bâtiment de Frank Gehry, la Tour Beekman, est pratiquement achevée ; les appartements devraient être mis en location dès le début de l’année 2011. Cet impressionnant édifice de soixante-seize étages deviendra alors la plus haute tour résidentielle de New York et détrônera ainsi la Tour Trump World. Comme le rapporte Frank Gehry, la Tour Beekman, est pratiquement achevée ; les appartements devraient être mis en location dès le début de l’année 2011. Cet impressionnant édifice de soixante-seize étages deviendra alors la plus haute tour résidentielle de New York et détrônera ainsi la Tour Trump World. Comme le rapporte Curbed, le magnat de l’immobilier, Donald Trump, apprécierait peu d’être relégué à la deuxième place.

La Tour Beekman, réalisée en béton armé et revêtue d’inox, disposera de plus de 100 000 mètres carrés. Plus de neuf cents appartements de luxe seront mis en location et le bâtiment accueillera également une école ainsi qu’un hôpital. Elle devrait culminer à 267 mètres. Cette construction deviendra donc la plus haute tour résidentielle de New York détrônant ainsi la Tour Trump World.

Il s’agit d’un déclassement très symbolique puisque comme le souligne Frank Gehry, sa tour ne mesure que quelques centimètres de plus que celle de Donald Trump. Le milliardaire, lui, s’est dit peu impressionné par la tour construite par Gehry. Agacé l’architecte raconte que la brouille entre eux serait antérieure à la construction de la tour Beekman. Donald Trump aurait demandé à l’architecte de réaliser un projet pour lui, Gehry aurait refusé et depuis il lui en aurait tenu rigueur. L’architecte conclut sa réponse au journaliste en répliquant que si Trump dit ne pas apprécier son travail « Moi, je n’aime pas sa coupe de cheveux ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque