Mercredi 13 novembre 2019

La Ville de Paris va redonner vie à la gare de Saint-Ouen

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 11 octobre 2013 - 338 mots

PARIS [11.10.13] – La gare de Saint-Ouen, désaffectée en 1934, va être convertie par la Ville de Paris en un nouveau lieu de passage et de vie. Ses espaces intérieurs seront occupés par un bar avec une terrasse, une salle de spectacles pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes, et des ateliers culturels.

Rachetée pour un million d’euros en 2010 par la Ville de Paris à Réseau Ferré de France, la gare de Saint-Ouen, que desservait dans le passé la Petite Ceinture, va bénéficier d’une réhabilitation afin d’être transformée en lieu culturel et social, selon une annonce de la Mairie de Paris.

Après sa désaffection en 1934, le bâtiment de la gare a abrité un cinéma jusque dans les années 1950 (Le Lumière), avant d’être investi par divers commerces. Ces successives reconversions ont largement contribué à dégrader son état. Constituant un élément du patrimoine des anciennes gares de la Petite Ceinture, il est protégé à ce titre par le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

Le projet de réhabilitation, qui sera mené par Hasard Ludique (une société coopérative créée par des habitants du quartier, et des professionnels de la programmation artistique), prévoit d’aménager l’espace intérieur de 466 m2 tout en préservant son aspect extérieur, en y intégrant un bar avec une terrasse, une salle de spectacle pouvant accueillir 250 personnes, et à l’étage, un espace qui sera dédié à la vie associative. Sa livraison est prévue pour 2016.

La société coopérative en charge du projet a déclaré vouloir « reprendre et réaménager le lieu comme une structure culturelle, un café innovant et décalé » et « révéler le charme de l’architecture du XIXe siècle du bâtiment en le transformant en lieu multiculturel contemporain pensé comme un cabinet de curiosités à l’ambiance conviviale ».

Rachetée par la ville de Paris avant l’aggravation de sa dégradation, la gare de Saint-Ouen entraperçoit déjà un futur plus clair que celui de la gare d’Asnières-sur-Seine classée au titre des monuments historiques, mais laissée à l’abandon depuis des décennies par le même propriétaire, le Réseau Ferré de France.

Légende photo

Carte postale datant de 1911 représentant la Gare de Saint-Ouen - 128 Avenue Saint-Ouen à Paris - Mise en service en 1863 et fermée en 1934 - Photo Claude_villetaneuse - 2012

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque