La Victoire de Samothrace se refera une beauté en septembre 2013

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 24 janvier 2013 - 502 mots

PARIS [24.01.13] - Le Louvre annonce le calendrier de la restauration de la Victoire de Samothrace et de l’escalier Daru emprunté par 7 millions de visiteurs en 2012. Top départ en septembre 2013 pour une réinstallation fin 2014.

La commission de restauration du musée du Louvre qui s’est réunie le 18 janvier 2013 a communiqué un calendrier prévisionnel de la restauration de la Victoire de Samothrace et du grand escalier qu’elle surplombe.

La célèbre Niké hellénistique doit quitter son espace d’exposition en septembre 2013 pour rejoindre la salle des Sept Cheminées. Sa version restaurée devrait être inaugurée en même temps que celle de l’escalier Daru à la fin de l’année 2014 ou début 2015.

Le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre envisage cette opération depuis 1998. La statue ailée juchée sur un navire datée de 190 av. J.-C. présente une structure fragilisée en dépit de la restauration qu’elle a reçue en 1934.

La béquille et la plinthe de ciment et maintenant son ensemble maçonnique se fissurent. La plinthe va être déssoclée et les deux parties du monument démontées et nettoyées. Vont en outre être intégrés des fragments d’aile et de bateau récemment retrouvés en réserve où ils sommeillaient depuis le déplacement de la statue au Louvre au XIXe siècle. La statue nécessite en outre un désencrassement afin de retrouver le contraste de la figure en marbre blanc de Paros avec le bateau en marbre gris de Lartos.

La salle des Sept Cheminées, qui accueille jusqu’au 18 mars 2013 la main de la Victoire de Samothrace dans l’exposition « Les fantômes du Louvre. Enki Bilal » accueillera des rencontres mensuelles régulières avec le public tout au long de la période de restauration de l’oeuvre.

La restauration sera accompagnée d’une étude scientifique, menée par Jean-Luc Martinez, directeur du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre, en collaboration avec la mission archéologique américaine de Samothrace où la Niké a été découverte par Charles Champoiseau en 1863 sur l’île de Samothrace.

Cette restauration de 3 millions d’euros sera entièrement financée par Nippon Television Holdings, la Bank of America Merril Lynch Art Conservation Project et Marc Ladreit de Lacharrière, mécène historique du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines qui avait déjà contribué à la restauration du Gladiateur Borghese en 1996 et de la Vénus Génitrix en 1999.

La restauration de la statue sera accompagnée de la rénovation du grand escalier Daru, construit par Lefuel entre 1855 et 1857 en haut duquel la Victoire a été placée à la fin du XIXe siècle. Mur, sol, voûtes, garde-corps en laiton seront nettoyés sous la direction de Michel Goutal, architecte en chef des Monuments Historiques. Il ne s’agit pas d’une entreprise anodine. « On estime que 70 % du public du Louvre passe par cet escalier, soit environ 7 millions de personnes en 2012 », indique Jean-Luc Martinez.

Cette entreprise de restauration marque la première étape d’un vaste chantier de rénovation des salles étrusques et romaines du musée du Louvre.

Légende photo

La Victoire de Samothrace (vers 190 av. J.-C.) - Marbre de Paros - H : 3,28 m - Musée du Louvre - Photo Marie-Lan Nguyen - 2007

L'escalier Daru de Lefuel (1855-1857) - Musée du Louvre - © Photo Sergejf - 2003 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque